Onirique Comics 7.1

Accueil > Z-Blog > Ciné-nanar > Zombie Strippers (2007)

Zombie Strippers (2007)

mercredi 18 juin 2008, par Mathieu Doublet

Lien IMDB : http://us.imdb.com/title/tt0960890/

réalisé par Jay Lee
avec Jenna Jameson, Robert Englund, Roxy Saint, Joey Medina, ...

Conditions de visionnage : VO avec sous-titres anglais.


La corporation W (comme un certain président) encourage le développement d’armes pour l’armée. Ils viennent de découvrir un virus qui transforme les soldats en zombies. L’avantage est que le soldat une fois mort peut encore réussir sa mission et éliminer l’ennemi. Le seul problème est la nature chromosomique du virus. Tant qu’il est véhiculé de femme à femme, il reste efficace et les sujets touchés par le virus sont encore contrôlables. Mais dès qu’un mâle entre dans la chaîne de propagation, c’est le foutoir et la création de machines à tuer dont la seule obsession est de se nourrir de chair fraîche.

Les mercenaires

Forcément, comme toujours avec ce type d’arme, il faut bien que le virus soit lâché dans un espace relativement grand. On embauche donc une escouade de mercenaires à faire le sale boulot, ce qu’ils arrivent à faire. Mais quand l’un d’entre eux voit comment un homme apparemment sain est froidement abattu pour avoir été seulement mordu, il prend la fuite et se retrouve sans trop savoir comment en plein dans un bar à strip-teaseuses.
La morsure du mercenaire va bientôt faire son petit effet et celui-ci va se jeter sur la star du bar. Si la scène jette un froid momentanément, le retour de la star à la vie et les nouvelles compétences scéniques de celle-ci font bien vite oublier le cadavre réanimé du mercenaire au patron du bar, forcément plus intéressé par l’argent que par la police avec qui il a des affaires à régler.

Un premier zombie et ses créateurs
W comme Georges ?

Les clients vont demander encore plus de strip-teaseuses zombie, ce qui convainc plus ou moins les autres danseuses à se faire mordre. Cela ne va pas plaire à Jeannie qui veut être star à la place de la star ou bien à Jessy, jeune chrétienne se décidant à rentrer dans la belle famille des gogo-dancers pour payer une coloscopie à sa grand-mère ... Les cadavres vont s’accumuler, les clients se faire de plus en plus nombreux, le gérant de plus en plus insouciant du danger. Le carnage peut prendre de l’ampleur.

Oui, on en voit plus dans le film.
Vous la voulez toujours, cette lapdance ?

J’avoue qu’avec un tel titre et une bande annonce assez space, je m’attendais à un film fauché digne des studios Troma. Et Zombie Strippers s’est révélé bien plus que ça. Plus drôle (les gags ne sont pas centrés sur les pets et le caca, même s’ils ont eux aussi leur part de mauvais goût) et plus politiquement incorrect (la famille Bush et la NRA en prennent pour leur grade, tout comme les clients des bars à strip-tease qui sont dépeints comme de vrais boeufs), Zombie Strippers se permet quelques allusions philosophiques d’autant plus amusantes qu’elles sont parfois prononcées par Jenna Jameson, ancienne star du porno.

Des strip-teases à s'en faire tomber la mâchoire.

Techniquement, c’est aussi bigrement bien fichu. On ne s’ennuie pas une seconde, le montage et le cadre permettent de bien s’y retrouver ; les acteurs sont bien moins mauvais que ce à quoi on pourrait s’attendre (même si on retrouve la touche "amateur" - après tout, d’autres réalisateurs réussissent bien à décrocher des palmes d’or avec le même type d’acteurs) et les effets spéciaux même si souvent trop visibles (on voit bien la retouche informatique) sont très bien amenés.
C’est ce qui me fait dire que Zombie Strippers est dû à un réalisateur plus proche de Roberto Rodriguez (et de son From Dusk Till Dawn - Une nuit en Enfer en VF) que d’un Lloyd Kaufman (avec tout le respect que je dois au papa de Toxic Avenger). Jay Lee réalise, scénarise et monte son film tout seul comme un grand.

A votre avis, où va-t-elle glisser ces balles de golf ?

Il est seul responsable de la réussite de son film avec en bonus cette bonne trogne bien connue de Robert Englund (qui si vous ne le savez pas est celui qui se cache derrière le masque de Freddy Krueger).
Le film sort en DVD en France début octobre 2008 selon Amazon.fr. Si vous aimez le genre "gore" et "drôle" (avec un combat d’anthologie entre deux strip-teaseuses zombies ayant des super-pouvoirs à la hauteur de ceux montrés dans Dragon Ball Z), vous ne devriez absolument pas être déçus. Vivent les strip-teaseuses zombies et leurs clients décérébrés (dans tous les sens du terme).

Lien officiel


Messages