Onirique Comics 7.1

Accueil > Para-comics / Meta-comics > Making Comics : Storytelling Secrets of Comics, Manga & Graphic (...)

Making Comics : Storytelling Secrets of Comics, Manga & Graphic Novels

mercredi 14 mai 2008, par Mathieu Doublet

(Harper / Scott Mc Cloud)


C’est reparti pour un troisième tour : après Understanding Comics (L’art invisible), Reinventing Comics (Réinventer la bande dessinée), Scott McCloud revient avec un troisième album, Making Comics (Faire de la bande dessinée en VF, si si).

Là où le premier opus décodait le principe de l’art séquentiel et où le second se concentrait plus précisément sur la parution de bande dessinée en ligne, Making Comics s’attaque au gros du sujet : la réalisation.

Comme le dit l’auteur de Zot !, ce n’est pas vraiment un livre sur comment faire de la bande dessinée, pas à pas, expliquée pour ne jamais se tromper. Non, McCloud annonce à plusieurs reprises que ce ne sont que des conseils et que tous les artistes du monde des comics américains ne sont pas forcément d’accord avec lui sur tel ou tel point. On peut suivre tous ses conseils et réaliser un mauvais récit ou n’en suivre aucun et réaliser une bonne BD.
Ceci étant, McCloud énonce un certain nombre de principes sur lesquels se concentrer si jamais à la lecteur de la BD réalisée, quelque chose cloche. Bien entendu, vous pouvez aussi suivre les conseils avant.

Dans la première partie, McCloud parlera toujours avec des mots et des images de l’art séquentiel ou comment raconter une histoire avec des images. La seconde sera plus portée sur les humains, soient en tant que lecteurs, soient en tant que modèle. Là encore, pas de cours à proprement dit sur l’anatomie (des références sont données en fin de livre) mais des points sur lesquels se focaliser pour rendre une bande dessinée convaincante. La troisième s’appelle Le pouvoir des mots et parle bien entendu de la relation entre images et mots. Viennent ensuite la construction d’un décor qui est aussi un élément majeur de la bande dessinée (pour que le lecteur plonge dans l’ambiance du récit) et ne soit pas perdu. La dernière partie (digne de ce nom) n’oubliera pas les outils de dessin. Là encore, aucune marche à suivre mais juste l’exposition de pours et de contres concernant la plume, le feutre, le stylo, le crayon et bien entendu la tablette graphique.

Personnellement, j’ai trouvé que ce Making Comics, passée sa qualité formelle et la pédagogie extrêmement bien présentée de McCloud, était moins bon que l’Art Invisible. Je n’ai pas eu ce sentiment de tenir un livre majeur dans l’explication du septième art. Peut-être est-ce parce que ce livre plus que les autres est consacré surtout aux auteurs qui sont à la fois scénaristes et dessinateurs (avec tout de même un penchant pour le côté dessinateur). Rien d’étonnant puisque McCloud lui-même avoue dans son livre qu’il met sur page bien des conseils afin qu’il réalise sa prochaine oeuvre. Du coup, j’ai trouvé que je n’étais pas concerné par ce qui se passait et que les conseils apportés ne déclenchaient pas dans ma petite idée de nouvelles idées.

C’est pourquoi je conseillerai aux lecteurs voulant en savoir plus sur les rouages de la BD de lire d’abord l’Art Invisible qui reste un classique indémodable. Making Comics est à mon sens, réservé à ceux qui passent le cap, qui réalisent leur BD et qui voient que quelque chose cloche sans réellement à trouver quoi.
Un livre à choisir suivant l’utilisation qu’on veut en faire donc.


Pour acheter ce livre :

En VO :

En VF :