Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Marvel Comics > X-Men et affiliés > X-Men : Endangered Species HC

X-Men : Endangered Species HC

mercredi 30 avril 2008, par Mathieu Doublet

(Marvel Comics / Mike Carey, Christopher Yost & Christos Gage / Scot Eaton, Mark Bagley, Mike Perkins, Tom grummett & Andrea DiVito)

Les chapitres de Endangered Species étaient publiés dans les revues suivantes :
- Endangered Species One-shot
- X-Men #200-204
- Uncanny X-Men #488-491
- X-Factor #21-24


Le seigneur donne et le seigneur reprend. Voilà une phrase souvent entendue lors de funérailles. Beaucoup de X-Men sont là et pourtant, celui qui est enterré n’est pas un élève de l’école de Charles Xavier. Oui c’était un mutant, mais c’était aussi un enfant comme un autre qui est mort de façon banale, écrasé par une voiture.
Le père de famille voit bien que les X-Men sont là, et quand Scott Summers lui remet ses condoléances, il se doute que ce n’est pas vraiment la mort de son fils qui les peine. Mais surtout le fait qu’un mutant de plus disparaît. Eux qui ne sont plus qu’une poignée, les voilà encore moindre. Et le père de famille n’a absolument pas tort. Les mutants sont une espèce en voie d’extinction.

Hank McCoy est peut-être le plus concerné par la disparition des mutants avec le jour M, celui où la sorcière rouge, Wanda Maximoff prononça ces quelques mots "Plus aucun mutant." ("No more mutants." dans la langue de Chris Claremont).
Lui qui a soigné le virus Legacy se décide à étudier le phénomène, à l’examiner sous toutes les coutures scientifiques possibles et avec l’aide de tous ses amis. Mais sans résultat, alors il fait l’impensable, il contacte des gens avec qui il n’aurait jamais travaillé auparavant et leur propose de collaborer. Quand on est désespéré, on arrive souvent à prendre de mauvaises décisions.

Avant le gigantesque crossover mutant "Messiah Complex", Marvel nous propose une espèce de prologue. Endangered Species est découpé en dix-sept chapitres de courte taille et disséminés dans les trois grandes séries mutantes. Pourtant, point de multitude de personnages ici. Le récit se concentre sur Hank McCoy et sa volonté de résoudre le plus grand problème que les mutants aient eu à affronter depuis longtemps.

Un récit complètement décompressé. Y avait-il besoin de durer aussi longtemps ? Certains passages étaient-ils nécessaires ? Pas forcément. De même pas sûr que ce Endangered Species soit un indispensable pour comprendre Messiah Complex. Il y a fort à parier que certains personnages du livre chroniqué ici refassent surface à l’occasion du crossover. Mais à lire la fin de Endangered Species, il ne semble pas y avoir de lien direct.

Alors est-ce que ce récit vaut le coup ? Je dirais oui parce qu’il est attachant tout comme son héros, Hank McCoy. Il s’agit de quête à la limite de l’initiatique et de changements profonds de croyances pour notre scientifique poilu. Si le personnage vous est sympathique, alors vous aimerez Endangered Species. Si par contre, vous êtes plus intéressés par les bastons contre des ennemis surpuissants et / ou intergalactiques, retournez voir du côté des séries régulières.

Graphiquement j’avais lu que c’était une catastrophe. Je ne suis pas d’accord. Il faut certes apprécier le style de Scot Eaton / Mike Perkins associé à la nouvelle colorisation made in Marvel mais le résultat est tout à fait lisible et n’empêche pas le lecteur de suivre l’intrigue.

Endangered Species a donc ses bons et ses mauvais côtés. A vous de bien les soupeser. Pour ma part, j’ai bien aimé ce récit mais ne le considère pas comme un indispensable.


Pour acheter ce livre :

En VO :

En VF :

Endangered Species est /sera publié dans les revues kiosque X-Men puis Astonishing X-Men. (Merci Soyouz !)

Messages