Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > DC Comics > Mystery in Space with Captain Comet TPB 1-2

Mystery in Space with Captain Comet TPB 1-2

dimanche 30 mars 2008, par Mathieu Doublet

(DC Comics / Jim Starlin / Shane Davis, Ron Lim, Jim Starlin & Bernie Wrightson)

Le premier TPB reprend les numéros 1 à 5 de la mini-série.
Le second TPB reprend les numéros 6 à 8 de la mini-série ainsi que les quatre parties de la première mini-série consacrée au Weird (1988).


Que ceux qui n’ont pas encore fini de 52 s’en aillent, cette chronique pourrait leur gâcher momentanément le plaisir (je ne me rappelle pas où la publication VF en est à l’heure où je tape ces lignes). Captain Comet est certainement en train de voguer dans l’espace en compagnie d’Animal Man, de Starfire et peut-être aussi en compagnie d’un célèbre chasseur de primes.

Pour les autres, Captain Comet alias Adam Blake a passé un sacré quart d’heure, complètement paumé dans l’espace et ayant lourdement payé de sa personne. Lady Styx l’achèvera dans les règles de l’art mais ce n’est pas la fin pour notre héros. Car sa forme astrale va en rencontrer une autre et fusionner ne serait-ce que pour un court instant. Cela suffit à causer une réaction pour le moins inattendue. Car Tyrone II, le chien intelligent de Comet, va découvrir dans son propre appartement, son maître certes complètement inerte mais loin d’être le cadavre prévu. Comet apprendra par la suite que son nouveau corps est non seulement plus jeune que l’ancien mais dispose de nouvelles capacités.
Ailleurs sur la station Hardcore, lieu de transactions interstellaires plus ou moins légales, le cadavre de Comet repose entre les mains des étranges prêtres de la Corporation de la Lumière Eternelle. Entre religion et commerce, il ne fait nul doute que ces êtres ne se préoccupent que peu d’éthique.

Série dérivée de 52, ce Mystery in Space met en scène un héros de seconde zone qui reste attachant. Grâce à un subtil stratagème, non seulement Jim Starlin lui permet de subsister mais cela crée de quoi construire une histoire qui si elle n’est pas follement surprenante (on comprend vite comment Comet se retrouve dans les ennuis) n’en reste pas moins divertissante.
Il y a certes le côté spatial de l’aventure mais celui-ci n’est pas réellement important ; il propose tout de même une touche exotique avec sa galerie de personnages étranges et son look futuristique.
Ce qui est intéressant dans ce Mystery in Space, c’est la découverte de nouvelles règles en même temps que le héros, ce qui donne bien entendu lieu à des ennuis en série et autant de moyens de s’en sortir. Il en ressort une ambiance sympathique, le nouveau Comet ayant un sacré caractère.

Ajoutons à cela que Shane Davis rend des planches tout bonnement superbes. Ce dessinateur semble inspiré à la fois par Jim Lee et par Travis Charest. Il y a nettement pire comme influences et personnellement je suis client. Il invente tout un univers sans que cela semble étrange. Humains, extra-terrestres, robots ou bien animaux (bon, ok, il n’y a qu’un chien, mais quel chien !), rien ne lui échappe. Et puis, il y a Eye ...

Jim Starlin scénarise cette première partie de Mystery in Space mais prend aussi part aux dessins à travers les aventures de The Weird, la créature que Comet rencontre lors de son ascension / résurrection. Ce récit est aussi amusant que son grand frère mais dispose aussi d’une dimension existentialiste. Car si Comet est perdu lors de son arrivée à la station Hardcore, The Weird se retrouve sans aucune idée de son identité et est légèrement confus après deux incarnations. Comme il arrive en plus dans les rangs de la Corporation de la Lumière Eternelle, les choses prennent un tournant métaphysique, assez plaisant et bien contrasté avec les aventures de Comet.

Bref, ce Mystery in Space est une très bonne série conseillée aussi bien pour son scénario sympathique que pour ses superbes dessins, dommage simplement que Shane Davis n’aille pas au bout du run et laisse la main à Ron Lim, qui s’il fournit un bon boulot, me plait bien moins que Davis.

En bonus dans le second TPB, la toute première aventure de The Weird dans son hôte humain Walter Langley, comme cela nous est raconté du début de Mystery in Space. L’occasion de retrouver une ancienne Justice League et Bernie Wrightson aux dessins.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.fr :

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0