Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Stuart Immonen > 50 reasons to stop sketching at conventions

50 reasons to stop sketching at conventions

jeudi 25 janvier 2007, par Mathieu Doublet

(One Horse leadworks / Stuart Immonen)

C’est l’histoire d’un dessinateur qui va se plaindre pendant plus de cinquante pages. Est-il malchanceux, est-il une mauvaise personne ? Visiblement non, et finalement, son expérience n’est pas si mauvaise, hein ? Peut-être qu’il s’agit juste d’une perception de réalité légèrement différente ? Peut-être qu’en abordant avec plus d’optimisme ces satanées conventions, tout se passera bien mieux. Ou peut-être pas ...

Difficile pour moi d’écrire un paragraphe à propos d’un bouquin n’ayant pas d’histoire. Sauf celles vécues par Stuart Immonen, des moments difficiles ou tout simplement consternants, les tranches de vies d’un dessinateur pendant l’expérience parfois pénible de la dédicace à la chaîne. Mais toujours traité avec un graphisme simple et cartoon avec beaucoup d’humour.

Immonen va donner à ses pairs 50 raisons d’arrêter de faire des dédicaces en convention. Il faut dire qu’entre les gens qui spéculent, les malpolis, ceux qui ne vous connaissent absolument pas, ceux qui pensent que vous êtes leur bien personnel, ceux qui vous gênent physiquement pendant la dédicace, ça fait pas mal de monde. Autant de portraits de fans (mais pas que ...) qui font preuve parfois de maladresse (m’enfin confondre Stuart Immonen et Alex Ross, c’est quand même forcé sur les substances illicites) ou bien d’un manque complet de civisme. S’attendre à ce que ces portraits ne soient qu’américains relève du pur fantasme car au travers de quelques
planches, des français aussi en prennent pour leur grade (Immonen a été invité à Paris pour dédicacer).

Du coup, plus que 50 raisons d’arrêter de dédicacer, Stuart donne à tout lecteur 50 choses à ne pas faire et signe un plaidoyer amusant pour la compréhension des dessinateurs qui sont aussi des êtres humains et pas des machines à photocopier.

Originellement publié en web-comics, les 50 strips sont compilés dans un petit volume auto-publié et vendu sur http://www.immonen.ca pour la modique somme e 5$ + 2$ de frais de port. Autant dire loin d’être la ruine.

Messages