Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Oni Press > Scott Pilgrim 4 : Gets it together

Scott Pilgrim 4 : Gets it together

lundi 17 décembre 2007, par Mathieu Doublet

(Oni Press / Bryan Lee O’Malley)


Scott profite enfin de Ramona pendant l’été après avoir vaincu quelques uns de ses anciens petits amis démoniaques. Mais il en reste encore trois qui tardent à venir, et finalement, cela taraude un peu le jeune homme qui n’est pas plus courageux que ça.
C’est le temps des changements pour beaucoup de personnages : beaucoup vont déménager (Scott, quant à lui, va rencontrer son terrifiant proprio) ; Stephen Stills tombe sur Joseph, qui est gay certes, mais surtout qui a un studio d’enregistrement dans sa piaule ; Knives Chau et Kim Pine vont, après quelques bouteilles, se rouler une pelle ce qui va traumatiser le pauvre Scott ; et Lisa Miller va faire son apparition. La jeune femme, bombe en puissance, tombe dans les bras de Scott qui ne se souvient plus du tout de qui il peut s’agir.
Et puis, ah oui, Scott a trouvé un travail. Et il ne s’en vante même pas !

Quatrième aventure des aventures d’un jeune feignant à la limite du parasite, Gets it together fait avancer le petit monde de Scott Pilgrim entre histoires d’amour (coucou Video Girl Aï), rock’n’roll et points d’expérience. On va en apprendre un peu plus sur le subspace qui permet à Ramona de parcourir très rapidement la ville et Scott ne va pas affronter un mais deux ennemis : un asiatique taré aux lunettes de soleil qui cherche à la découper en deux et un demi-ninja ou plutôt une demi-ninja.

O’Malley maintient la pression sur son personnage et le fait grandir (qui sait au bout du septième tome, il sera peut-être devenu un homme, un vrai). Il bénéficie du format "à la manga" et donc de pas mal de place pour ficeler son histoire. Il y a de l’amour, de l’action et de l’humour avec toujours ce style si particulier. Mais si vous êtes arrivés à ce quatrième tome, c’est que vous vous y êtes faits.

J’ai trouvé toutefois dommage que l’humour de O’Malley soit parfois dégoupillé par un commentaire trop sage (ou qui replace les propos cyniques des personnages) peut-être par peur de procès. Mis à part cette retenue, Scott Pilgrim Gets it Together réussit bel et bien à donner un peu plus de cohérence dans la vie de son personnage. Espérons toutefois que ça ne dure pas trop longtemps.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Chez Amazon.fr :

Chez Amazon.com :