Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > DC Comics > Batman > Batman : Proie

Batman : Proie

mardi 13 novembre 2007, par Mathieu Doublet

(DC Comics - Graphic U.S.pour la VF / Doug Moench / Paul Gulacy)

Un Batman qui fait des siennes et une façon de faire qui ne convient ni à la police, ni au maire de Gotham City. Il n’en faut pas plus pour que le maire crée une force spéciale de nuit pour traquer le justicier et embauche un certain Dr. Hugo Strange (aucun rapport avec l’autre de chez Marvel d’en face) psychiatre de son état qui va essayer de percer le secret de l’dentité de la chauve-souris.

Rajoutons à tout cela un flic très motivé du nom de Max Cort que le capitaine Gordon embauche dans sa force spéciale sans savoir la haine et le zèle que Cort éprouve à l’encontre de Batman. Et les journalistes de faire leur chou gras avec Batman, la voleuse Catwoman et l’étrange Châtieur de la nuit.

Doug Moench nous présente une histoire de Batman (publiée dans la Legends Of Dark Knight) qui selon toute vraisemblance se passe peu après Batman : Year One étant donné que le capitaine Gordon en est à ses débuts et que le Batsignal ainsi que la Batmobile n’ont pas encore été construits.
Une bonne histoire où l’identité de Batman est encore sur le point d’être révélée par une bande de tarés première classe aveuglée par la colère ou par l’envie, la palme revenant au docteur Hugo Strange avec sa volonté d’inflitrer la personnalité de Batman et sa charmanté poupée mannequin.

Paul Gulacy illustre tout ça de façon honnête. Si tous les super-héros dans leur version costumée sont parfaitement rendus, le visage de Bruce Wayne est par moment tout bonnement abominable. Heureusement, pour contrebalancer tout ça, on a droit à de superbes pin-up dont un plan de Catwoman s’habillant en contre-jour qui ne devrait pas laisser les lecteurs mâles insensibles, une chose plutôt surprenante pour un comics qui a déjà 12 ans.

Bref, encore une bonne histoire de Batman difficile à trouver puisque la boîte Graphic US a clôt ses portes depuis un moment. La réimpression de ce comics est-elle si indispensable ? Peut-être pas sauf pour les fans qui veulent absolument voir la création des gadgets les plus importants de Batman.