Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > DC Comics > JLA / JSA > Justice League of America HC 1 : The Tornado’s Path

Justice League of America HC 1 : The Tornado’s Path

samedi 10 novembre 2007, par Mathieu Doublet

(DC / Brad Metzler / Ed Benes)

Ce TPB reprend les numéros 1 à 7 de la série régulière.


Au fond de la Bat-cave a lieu une réunion importante entre Batman bien sûr, Superman et Wonder Woman. Les trois qui ont décidé de dissoudre la Ligue de Justice décident maintenant de reprendre le mouvement. Mais qui intégrer dans l’équipe ? Chacun a ses arguments et surtout ses raisons pour accepter ou refuser tel ou tel membre. Diana a un regard technique, Clark cherche des coeurs purs et Bruce n’acceptera pas quelqu’un en qui il n’y a pas confiance.

Roy Harper et Hal Jordan taillent la bavette mais sont interrompus par la bague de Green Lantern. Kathy lui demande de venir. La femme du Red Tornado s’inquiète car habituellement, quand il est considéré comme "mort", il suffit de reconstruire son corps et son âme le rejoint aussitôt. Comme cela est plus long que d’habitude, elle s’inquiète.

Quand à Jefferson Pierce, aka Black Lightning, il se fait passer pour un collaborateur de Lex Luthor ce qui lui permet de récupérer des informations sur certains super-vilains en l’occurence Plastique et Electrocutioner. Les deux vilains, aussi connus sous le nom de Bomb Squad, ont disparu et personne ne sait où ils ont bien pu passer. Celle qui pourrait le savoir, c’est Vixen car elle est prise en embuscade après avoir reçu un rendez-vous avec The Question ...

Allez, avant la JSA (et contredisant donc le titre de Johns), c’est au tour de la JLA de se reconstruire. Cela prendra 7 numéros mais Metzler construit intelligemment son intrigue car finalement, point de construction d’équipe mais bel et bien, des intrigues séparées qui se croisent pour finir par se rejoindre et former par la force des choses une équipe pour le moins intéressante. Bien entendu, le chaînon commun à tous les héros, c’est le retour de Red Tornado (avec un tel titre, rien d’étonnant). Comme le dit Damon Lindelhof dans sa préface, c’est un peu comme Pinocchio ... en plus violent. Et c’est peut-être là où je trouve que le bat blesse. Car Metzler va y aller franco dans le sanguinolent, surtout là où la magie des comics permet de ne pas respecter la réalité. Je comprends avec des vilains en spandex, on ne peut pas les coincer contre un mur avec une flèche en ne prenant que le costume. Ceci étant Roy Harper ne se pose pas la question deux fois et y va franco. On se retrouve donc avec des super-vilains dont les blessures m’ont semblé graves tout du moins impressionnantes. Alors avec des héros qui pourraient intégrer l’équipe d’Authority, il n’y a pas besoin de faire un dessin. Lindelhof spoile d’ailleurs un poil une scène diablement impressionnante et semblant aussi très graphiquement et inutilement détaillée.

D’autant qu’Ed Benes n’est ni un manchot, ni un révolutionnaire. Il applique donc à la lettre les souhaits du scénariste et prouve qu’il n’a pas perdu la main. J’ai le souvenir que son travail sur Gen13 était plus régulier mais avec la JLA, il a bien plus de personnages à prendre en considération (voir la couverture du numéro 1 où une bonne partie de tous les héros ayant intégré la JLA à un moment ou un autre sont présents). Le TPB est donc superbe mais aussi détaillé dans l’horreur. Ce Tornado’s Path a donc tout d’un bouquin de Metzler : à la fois une bonne construction et une formation d’équipe bien amenée mais aussi beaucoup de violence. Avec Johns sur JSA, ce n’est pas dans les bouquins d’équipe de chez DC qu’il va falloir trouver un peu de fraîcheur et de bonne humeur. D’autant que la suite est le crossover entre les deux équipes. Préparez vos mouchoirs et vos sacs à tripaille.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Couverture cartonnée :

La BD en couverture souple n’est pas encore disponible.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0