Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Marvel Comics > X-Men et affiliés > X-Factor > X-Factor TPB 2 : Life & Death Matters

X-Factor TPB 2 : Life & Death Matters

mercredi 31 octobre 2007, par Mathieu Doublet

(Marvel / Peter David / Dennis Calero, Renato Arlem, Ariel Olivetti et Roy Allan Martinez)

Ce TPB reprend les épisodes #7-12 de la série régulière.


La vie des membres d’X-Factor n’est pas de tout repos. Ils viennent de déclarer le quartier de Mutant Town sous leur protection (et à l’aube d’une guerre civile dont ils ne connaissent encore rien), ont vécu le passage à tabac en règle d’un des leurs et accueillent en leur sein une gamine pour le moins étrange et ceci dans la plus grand illégalité. Est-ce que les choses pourraient empirer ? Peut-être bien puisque X-Factor est actuellement en confrontation directe avec Singularity Investigations et son duo de dirigeants Damian Tryp, senior et junior.
La bande de Jaimie Madrox va aussi recevoir la visite de Scott Summers qui vient leur apprendre une triste nouvelle : Sean Cassidy, alias Banshee et père de Theresa, est mort en sauvant des centaines de vies. Est-ce suite à son agression ou bien une autre chose mais Theresa n’est absolument pas terrassée par la nouvelle, persuadée que son papa chéri finira bien par ressurgir ...

Peter David continue dans sa lancée et avec toujours une superbe maîtrise de ses personnages. Il réussit à mélanger humour et passages dramatiques avec suffisamment de souplesse pour nous faire comprendre la gravité des événements et pourtant nous faire sourire ou même rire, le cas de Theresa Cassidy en étant un superbe exemple.
Il réussit aussi à écrire des épisodes estampillés Civil War mais sans que cela trouble la fluidité de l’histoire qu’il est en train de raconter. A ce propos d’ailleurs, ce TPB remplace avantageusement le TPB Civil War dans lequel se trouve les épisodes d’X-Factor. Le bouquin est bien entendu riche en rebondissements et révélations. Et le cliffhanger boucle superbement les 12 premiers numéros de la série qui est certainement la meilleure série mutante du moment.

3 moments pour ce livre et donc 3 styles artistiques. Ariel Olivetti fait l’interim avant Civil War et franchement, ses planches ne sont pas superbes. On l’a connu beaucoup plus inspiré, notamment quand il travaille avec des couleurs rappelant de la peinture. Dennis Calero s’occupe des épisodes Civil War, il a déjà succédé à Ryan Sook et le lecteur ne sera pas surpris par le style. Les 3 numéros correspondant à l’arc "X-out’d" sont à la charge de Roy Allan Martinez et Renato Arlem. Un des deux artistes n’est plus très loin d’un Liam Sharpe en forme (sur Testament par exemple) quant à l’autre, il fournit un travail sérieux mais pas toujours régulier. Ayant une facheuse tendance à confondre les deux dessinateurs, je ne me risquerais pas à dire qui a fait quoi. Si vous avez plus de précisions, je suis preneur.

Ce deuxième volume des aventures de Madrox et son équipe d’enquêteurs est tout bonnement aussi conseillé que le premier. Lectures et relectures seront autant de parties de plaisir. Et comme le tout est relativement indépendant du reste de l’univers Marvel (si on met à part tout ce qui concerne Quicksilver), ça vaut vraiment le coup de s’y mettre.


Pour acheter ce livre :

En VO :

En VF :

X-Factor est publié dans la revue kiosque Astonishing X-Men.

Messages