Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > DC Comics > DC Rebirth > Batgirl & les Birds of Prey Rebirth #7-13 : Code Source

Batgirl & les Birds of Prey Rebirth #7-13 : Code Source

lundi 3 septembre 2018, par Mathieu Doublet

(DC Comics – Urban Comics pour la VF / Julia & Shawna Benson / Claire Roe, Roge Antonio & Breno Tamura)

Ces épisodes ont été publiés en VF par Urban Comics dans la revue kiosque Récit Complet Batman #7.


Batgirl, Black Canary et Huntress combattent le gang du Zodiaque. Si les voleurs de bijoux ne posent pas particulièrement de problèmes, deux choses arrivent : la première, c’est que l’hôtel dans lequel Huntress vivait subit un bon dégât des eaux ce qui oblige Héléna à vivre chez Dinah alors que les conditions d’accueil sont pour le moins spartiates. La seconde, c’est que le couple d’agents immobiliers qui ont déjà voulu acheter la Tour de l’Horloge à Barbara se permettent de rentrer dans les lieux sans autorisation. Cela cache forcément quelque chose et les Birds of Prey vont donc se faire un plaisir de faire semblant de chercher un appartement. Pour Héléna, c’est coup double, à la fois pour le boulot et pour un confort de vie supérieur.

C’est la première aventure de ce recueil qui en contient trois et probablement celle qui m’a le plus plu. Certainement parce que les ennemis sont communs, que les héroïnes se font plaisir et que le fond de l’histoire est très sympathique. C’est que les sœurs Benson savent y faire pour tisser une ambiance agréable et joyeuse. La synergie entre les personnages est parfaite, le mélange d’amitié et de tension est bien dosé. L’histoire tient en plus en 22 pages, ce qui est de plus en plus rare de nos jours.
Par la suite, on a deux aventures qui n’en font qu’une en réalité et qui commence à dessiner le fil rouge de la série. Il sera donc question des soucis que le nouvel Oracle rencontre et de ce qu’il cache à ses coéquipières. De quoi remettre en scène des personnages emblématiques de la série (l’ennemi avec un grand E qu’il faudra aider est le Nemesis de l’ancienne Oracle) et d’inclure d’autres personnages féminins pour cette série dont le créneau « girl power » est clairement affiché.

Autant les auteurs réussissent à écrire un titre où les personnages sont à la fois des femmes et à la fois des héroïnes (nul doute que les passages où Canary adore se déguiser est un gros clin d’œil à tout le public cosplayer), autant j’ai trouvé que le message sur la maladie, la différence et l’acceptation des gens tels qu’ils sont m’a paru maladroit. Ceci étant, dans la situation où se trouvent les Birds of Prey, je vois mal comment elles auraient pu agir autrement. Dommage que la scène ait un ton que j’ai trouvé sirupeux. Mais je suis sûr que pour un certain public (a fortiori américain), ce passage prend tout son sens.

Mêmes dessinateurs pour ce deuxième arc et même constat. Claire Roe et Roge Antonio font un travail correct mais qui ne déclenche pas chez moi de coup de cœur. Le pire est que je suis sûr de ne pas apprécier le travail d’Antonio. C’est une question de goût, car je n’aime pas ses visages. A noter une erreur de colorisation dans l’épisode 13 où Dinah se retrouve avec la chevelure de Barbara.

Ce deuxième arc de Batgirl & Birds of Prey confirme tout le bien que je pensais du travail des sœurs Benson. La série est publiée jusqu’au numéro 22 aux Etats-Unis et j’espère que nous aurons la suite des aventures de ce trio d’héroïnes fort sympathiques.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.