Onirique Comics 7.1

Accueil > Para-comics / Meta-comics > Films / Séries TV > Luke Cage saison 2 (2018)

Luke Cage saison 2 (2018)

lundi 27 août 2018, par Mathieu Doublet

Diffusée sur Netflix avec Marvel Entertainement
créée par Cheo Hodari Coker
avec Mike Colter, Simone Missick, Theo Rossi, Alfre Woodard, Mustafa Shakir, Rosario Dawson, ...

Après le départ de Cottonmouth, Mariah Dillard dirige maintenant le Harlem’s Paradise. La politicienne est devenue chef d’entreprises et surtout chef de gang, toujours accompagnée par son bras droit et amant Shades. Dans un dernier effort pour tenter de revenir dans le droit chemin, elle cherche à vendre la plupart de ses armes et à acquérir des biens tout ce qu’il y a de plus légal. Cela lui permettra aussi de relancer sa fondation "La famille d’abord" et de redorer son image.
Mais un nouvel adversaire arrive en la personne de John McIver. Tout droit venu de la Jamaïque, il va chercher à récupérer sa part du gâteau qu’est Harlem. Enfin, sa part ... façon de parler. Il semble penser que Harlem lui revient de droit. Du coup, ça risque de faire quelques étincelles. Et Luke Cage dans tout ça ? Eh bien, la population de Harlem lui est reconnaissante pour ce qu’il fait pour elle mais le chasse, le traque même grâce à une application pour portable. Luke attire un peu trop les feux de la célébrité et quand les deux camps Dillard / Stokes et McIver s’affrontent, on attend de lui qu’il puisse protéger les passants. Alors quand un McIver "Bushmaster" lui colle une raclée filmée et transmise par les réseaux sociaux, les choses ne vont pas s’arranger.

Luke Cage est la troisième franchise de héros urbains que Netflix co-produit avec Marvel Entertainement (dans l’ordre, Daredevil, Jessica Jones, puis après Luke Cage, Iron Fist et les Defenders).
La première saison, non chroniquée ici, m’avait paru être un équivalent rap de la série Daredevil. Avec Cottonmouth dans le rôle du Caïd et Luke Cage dans celui de Daredevil sachant que les deux héros avaient des rapports conflictuels avec la religion et qu’ils avaient aussi connu pas mal de drames (avec leurs points communs et leurs différences). La première saison avait eu en tout cas le bon goût d’aligner les menaces, le pouvoir passant de main en main et Cage étant largement balloté dans les remous.

Avec cette deuxième saison, c’est un véritable House of Cards ou Game of Thrones qui nous est proposé avec des super-pouvoirs qui servent à donner la couleur locale marvelienne. Mais finalement, ce ne sont que des jeux de pouvoirs, des histoires de famille, des secrets révélés qui expliquent pourquoi les personnages sont si amochés. Mariah Dillard en est le principal exemple avec un personnage qui est totalement haïssable mais en même temps pour lequel on aura, de façon très ponctuelle, de l’empathie. Avec Hernan "Shades" Alvarez, ce sont les protagonistes les plus ambigus. On sait pertinemment qu’ils sont pourris jusqu’à l’os et pourtant, on se prend à rêver que leurs actes positifs puissent les sauver d’une vie misérable. Ce serait divulgâcher d’en dire plus mais les personnages ont tout de même gagné en subtilité et en épaisseur. A ce jeu-là, c’est Luke Cage qui est perdant : certes les histoires avec son père se dénouent en quelque sorte et un des plus gros traumas du héros donc résolu en termes d’intrigue (l’autre, le meurtre de sa petite amie, est réglé dans Jessica Jones). Reste la position de Cage vis à vis de la loi. Misty Knight est tout de même très bienveillante avec le héros (ce qui lui vaudra quelques remontrances) et factuellement, elle prouve que la police est impuissante face aux hurluberlus qui terrorisent Harlem.

Complètement impliqué dans ce jeu de pouvoir, Cage finira la saison avec une position qui laisse envisager une troisième saison fort intéressante sur le pouvoir et la corruption. Cela étant, j’ai trouvé que le dernier épisode était assez mal construit. Il aligne les scènes afin de refermer toutes les intrigues en cours mais sans fluidité laissant le spectateur se demander quand il se termine réellement, nous propose une scène qui contredit tout l’inverse (peut-être est-ce ce qui se passe dans l’esprit de Cage mais la réalisation ne nous permet pas de le savoir) et place une information totalement inutile dans l’intrigue, surtout que cela aurait pu introduire la saison 3. Plus d’informations dans la section spoiler en dessous.

J’ai aussi trouvé que la série avait son lot de meta-game, Luke casse le quatrième mur deux ou trois fois pendant la saison. Il ne s’adresse bien entendu pas directement aux spectateurs (comme Deadpool pourrait le faire) mais lance quelques répliques qui sont comme autant de clins d’œil au spectateur. Comme tous les clins d’œil faits au café (pour ne pas dire sexe), cela apporte un peu de légèreté dans une ambiance très très sombre. On aura en plus droit aux références à Heroes for Hire, à Misty Knight qui récupère enfin un élément qui est pour moi indissociable du personnage, le cameo d’Iron Fist et le clin d’œil à Stan Lee (arrivant très tard dans la série).

Globalement, même si je trouve que cette saison ressemble à toutes les séries Netflix (niveau réalisation, il n’y a que les morceaux de musique rap / RnB’ / reggae qui proposent du changement), j’avoue avoir été happé par la série, l’avoir suivi avec grand plaisir, le final donnant envie de connaître la suite, même si une bonne partie de la série vient de se refermer (les saisons 1 et 2 me semblent à ce titre indissociables).


Spoilers :

Bon, Misty Knight obtient enfin son bras cybernétique. C’est cool, c’est bien amené (merci Danny Rand, après les Defenders, rien de plus logique) et Misty s’en sert.
Concernant la scène contradictoire, on voit Luke dans le dernier épisode refuser le club Harlem’s Paradise puis on le voit au sommet du dit-club. Avec la scène chez Pop’s où D-Dub demande à Cage "de ne pas faire ça", comprendre être un chef de gang, j’ai eu du mal à comprendre que le Harlem’s Paradise restait une couverture pour activités illicites. Bref, tout le monde semble penser que Cage va devenir un chef de gang alors que j’avais cru comprendre qu’il avait fait un marché avec les autres familles mafieuses afin de sécuriser Harlem. Pas forcément de faire des affaires avec elles. Ce point nécessaire pour la saison 3 est vraiment mal raconté. On verra bien ce que ça donne par la suite.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.