Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > DC Comics > DC Rebirth > Nightwing #16-21 : Nightwing must die !

Nightwing #16-21 : Nightwing must die !

samedi 14 juillet 2018, par Mathieu Doublet

(DC Comics / Tim Seeley / Javier Fernandez, Minkyu Jung & Christian Duce)

Ces épisodes sont parus en kiosque dans la revue Batman #9-11 ainsi qu’en librairie.

Ils font suite à Blüdhaven.

Rien de tel qu’être accroché en l’air pour avoir une discussion intime. C’est en tout cas ce que Dick pense en allant voir son actuelle petite amie, Shawn. Mais un appel de la police va déconcentrer le justice qui va devoir remettre à plus tard « ce truc dont elle voulait parler ».
De son côté, Robin traîne sur les réseaux sociaux et se rend compte que de tous les Robin, c’est Dick qui a toujours la préférence et qui pourrait bien prendre à terme la cape et le masque de Batman. Forcément, le jeune prodige a mal à son ego et va donc se rendre à Blüdhaven afin d’avoir une petite discussion avec le héros local.
Mais un coup de fil de Shawn va faire comprendre à Dick qu’il n’a pas besoin de gérer les états d’âme de Damian tout de suite. En effet, sa petite amie lui a expliqué qu’elle était « en retard ». Un peu comme si elle était enceinte. Et forcément, quand Nightwing cherche à en savoir plus, il se rend compte qu’il n’y a plus de Shawn chez elle, puisqu’elle a été kidnappée.

A l’instar du volume précédent, la construction de ce volume nous présente un récit central et un épisode de transition afin d’amener le lecteur vers le tome suivant. Et Seeley va bien entendu travailler dans la continuité de ce qu’il a déjà fait. Après avoir fait douter Nightwing sur sa morale, lui avoir redonné une certaine indépendance vis à vis de Batman (voire même de toute la Bat-family), le scénariste va désormais donner des bases solides à son personnage et donc montrer en quoi Nightwing est complètement différent de son mentor.
Pour cela, il recrée le couple Batman / Robin de l’univers classique au moment où Bruce Wayne a disparu. Et voilà donc comment Dick et Damian doivent à nouveau reformer un couple de combat qui se connaît bien et qui gère à sa manière leurs différentes façons de faire. De cet arc signé par Grant Morrison, Seeley ne fera pas que reprendre le schéma de ses héros mais en tirera bien plus que ça. Et au final, l’idée est maline, complètement dans le message que l’auteur veut faire parvenir par rapport à l’identité de son héros.
Le récit de transition est beaucoup plus classique avec une réunion temporaire entre Dick et Wally West (version classique). Quelques scènes héroïques avec un Nightwing toujours au bord du précipice, gérant le danger comme personne et un final qui nous montre le prochain ennemi du super-héros.

Visuellement, pas beaucoup de changement puisqu’on retrouve des artistes vus dans les deux tomes précédents. Fernandez a un style détaillé qui fait la part belle à la chorégraphie des personnages. C’est efficace, fluide, et on comprend tout à fait ce qui se passe pendant les combats. Par contre, les décors sont véritablement absents et il ne faut pas trop s’attarder sur les cases sauf pour admirer les poses des combattants. A ce titre, les couleurs originales de Chris Sotomayor n’aident pas beaucoup à apporter du contraste au décor.
Minkyu Jung va apporter plus de rondeur à ses planches, avec un trait moins torturé que celui de Fernandez. Les couleurs aidant cette fois-ci a rendre les deux styles proches et à ne pas complètement sortir le lecteur de l’histoire.
Quant à Christian Duce, le travail est solide est propre mais très classique en terme de super-héroïsme avec des personnages qui semblent tous ultra-bodybuildés. L’épisode n’étant pas crucial en terme d’histoire, cela n’a pas beaucoup d’importance.

Voilà à nouveau une bonne histoire de Nightwing qui semble, a priori, maintenant clairement défini. Reste à voir ce que Seeley lui réserve comme surprise pour le prochain arc.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.