Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > DC Comics > Superman > Superman : Mann & Superman

Superman : Mann & Superman

vendredi 19 octobre 2007, par Mathieu Doublet

(DC / Michael T. Gilbert)


Marty Mann n’a pas une vie facile. Sa femme l’a quitté et il a la charge de son fils Ricky. Mais comment s’occuper correctement d’un enfant quand on passe sa vie au bar ? Surtout que le proprio de son appartement lui demande de payer son loyer avec les trois mois de retard qu’il lui doit déjà. Ricky, lui, comme tous les enfants, passe son temps le nez à la fenêtre en espérant voir passer le héros de Metropolis, Superman. Alors quand il le voit, il est tellement excité que cela énerve son père. Mais celui-ci apprend du journal qu’un talisman censé exaucer les voeux va être exposé au musée de Metropolis. Marty Mann va du coup pouvoir concrétiser son idée : tout semble plus facile pour Superman alors autant échanger de place avec le Kryptonien, sans se rendre compte que la vie de Superman n’est peut-être pas celle dont il rêvait tellement.

Michael T. Gilbert se charge du scénario et du dessin de ce one-shot de 56 pages. L’ambition du scénariste est louable et son histoire se base bien entendu sur le concept que si Superman est Superman c’est bien une question de personnalité et pas de pouvoirs surhumains. L’histoire est donc bien ficelée et se permet même de montrer Clark Kent sous un jour peu enviable (oui, vous verrez Superman péter les plombs dans les grandes largeurs). Cependant le scénariste conclut son récit de manière beaucoup trop manichéenne. Superman est alors montré comme supérieur face à l’humain et replace le personnage dans un contexte de perfection qui était pourtant démonté tout au long de la bande dessinée.

Il est donc dommage que la toute fin (les quatre dernières pages) cassent tout un travail intéressant sur le personnage et ses valeurs. D’autant que le graphisme est vraiment particulier et qu’il faut s’y habituer. Une lecture intéressante mais pas forcément à posséder dans sa comicothèque.

Messages