Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > DC Comics > DC Rebirth > Superman Rebirth : Reborn

Superman Rebirth : Reborn

lundi 21 mai 2018, par Mathieu Doublet

(DC Comics / Dan Jurgens, Peter J. Tomasi & Patrick Gleason / Patrick Zircher, Stephen Segovia, Ian Churchill, Patrick Gleason, & Doug Mahnke)

Cet arc reprend les numéros de :
- Action Comics #973-976
- Superman #18-19

Ils sont parus dans la revue VF Justice League 9-12 chez Urban Comics et seront compilés dans un volume librairie à sortir le 29 juin.
Ce cross-over fait suite à Mes Doubles et moi ainsi qu’à Men of Steel.

L’étrange Clark Kent, qui n’est ni le Superman du New52 (mort) ni le Superman de l’univers classique, commence à en pincer sévère pour Lois Lane. Après une enquête d’infiltration qui tourne presque au drame, il décide de prendre les choses en main et propose un rendez-vous à la femme qui occupe tout son esprit. Celle-ci y voit l’occasion d’en apprendre un peu plus sur ce qu’elle considère comme un usurpateur. Malheureusement elle n’a pas le temps de le cuisiner, car ce faux Clark Kent la demande en mariage. Après le refus de Lois, Clark décide de la suivre et découvre le pot aux roses qui se cache derrière la famille Smith d’Hamilton. Une famille qui va aussitôt vivre un cauchemar au moment où Jon disparaît dans un mur de flammes magiques. L’autre Clark Kent dévoile enfin son vrai visage, celui d’un personnage depuis longtemps oublié ...

Voilà le premier gros crossover qui change les choses dans l’univers DC Comics. En effet, Reborn est probablement un pivot essentiel non seulement pour le personnage de Superman mais aussi pour tout l’univers que nous lisons actuellement. A partir d’ici, je spoile comme un gros cochon. Sachez seulement que les lecteurs d’Action Comics trouveront enfin réponse aux questions qu’ils se posent depuis le début de Rebrith et que les lecteurs de Superman seront probablement les plus déçus par la conclusion.

Aux dessins, on a une équipe connue et reconnue. Que ce soit pour Zircher, Mahnke ou Gleason, rien à signaler. De même pour Segovia qui épaule très bien Zircher, en donnant de façon volontaire ou pas, une personnalité vraiment différente et flippante au faux Clark Kent par le biais d’expressions de visage vraiment bien fichues. L’artiste qui rejoint la compagnie n’est autre que Ian Churchill et j’ai trouvé que sa prestation sur le back-up d’Action Comics #975 était surprenante. En effet, le dessinateur va singer plusieurs styles graphiques de main de maître mais va aussi proposer des planches à l’encrage plus épais que ce que je me rappelais. Ca n’est pas une énorme déception mais plutôt une surprise dont je n’arrive pas à savoir si elle est agréable ou pas.

Vous êtes encore là ? Sûrs de ne pas vouloir vous gâcher la fête et la grosse révélation ? OK, on est partis. Je considère que vous êtes donc à jour sur les deux séries Action Comics et Superman Rebirth.

SPOILER SPOILER SPOILER (dernier avertissement)

Reborn, c’est donc comme l’indique le titre, la renaissance de Superman comme super-héros iconique et fondateur. En effet, Dan Jurgens (visiblement, c’est plus sa série qui est au cœur de la résolution de cette histoire, donc j’imagine qu’il en est l’architecte principal) va nous apprendre que son faux Clark Kent n’est autre que M. Mxyzptlk qui s’est lancé un sort puissant afin de se faire passer pour Clark Kent. Pourquoi ? Parce qu’il est enfermé par l’homme à la faux (à la fin de Reborn, on voit enfin son emblème, il s’appelle donc à priori Mr. Oz) et qu’il est repérable sous sa forme de lutin de la cinquième dimension. Cela explique qu’il est quasi-intangible et que sa nourriture est essentiellement composée de sucre. Il s’auto-convainc
donc qu’il est Clark Kent pour être libre mais le refus de Lois et sa réalisation de l’identité des Smith le met vraiment en colère.
En effet, le lutin estime que Superman aurait dû se rendre compte de son absence alors que ses tours pendables sont régulièrement publiés dans les revues papier. Il décide donc de jouer (plus cruellement cette fois) avec Superman, bien décidé à se venger.
J’ai un peu de mal avec cette version de la vengeance. Simplement parce que M. Mxyzptlk devrait comprendre ce qui s’est passé dans l’univers - après tout, il n’a a priori pas de double New52 - et que le Superman qu’il connaît n’aurait pas pu, même volontairement aller le chercher puisque son monde entier a disparu. Mais admettons que le lutin sombre dans une folie particulièrement profonde et qu’il est aveuglé par la colère.
Ce qui va changer par la suite, c’est que Jon au sein de la cinquième dimension va avoir à faire aux personnalités de Clark Kent et Lois Lane version New 52 puis à celle de ses parents. Et que toutes ces personnalités vont s’intégrer dans deux êtres. S’il est normal que les versions classiques s’y trouvent (c’est dans le scénario), il est déjà nettement plus discutables que celles de morts s’y trouvent aussi.
Ensuite, cela permet à nos deux personnages qui se sentaient comme des étrangers de devenir plus cohérents avec le monde qui les entoure (on pourra tout à fait faire le rapprochement avec ce que Clark Kent a connu auprès de Swamp Thing dans le tome 3 de la série Superman). Mais ça n’est pas si anodin pour le traitement des personnages car si j’ai bien compris ce qu’il se passait, Clark et Lois vont pouvoir reprendre très simplement leur vie à Metropolis comme les deux journalistes qu’ils ont toujours été. Ca, c’est le côté "simple" de l’affaire mais qui va probablement changer la série éponyme et familiale légère et agréable. On le verra bien mais j’ai tout de même un peu peur.
La partie plus compliquée va être concernant des événements qui sont identiques. Prenons la mort de Superman. C’est visiblement celles du héros classique qui fait loi mais que va-t-il se passer quand les héros de la ligue de justice vont penser à leur camarade tombé sur le champ de bataille ? Auront-ils oublié cet événement ou considèreront-ils que ce nouveau Superman est mort et ressuscité ? Qu’est-ce que Wonder Woman va ressentir alors qu’elle a été la compagne du Superman New52 ? J’imagine qu’il faudra accepter pour argent comptant ce qui sera publié post-Reborn comme la version officielle.

Editorialement parlant, c’est à la fois de la simplification, de la catastrophe potentielle et la manière d’asseoir Superman comme personnage central de l’univers. En effet, si on considère une éventuelle crise parlant de mondes parallèles comme DC les affectionne, ce nouveau personnage est un nexus de réalités a proprement parler. On peut donc considérer qu’il est un enjeu majeur pour tous les personnages qui semblent en savoir plus sur tout le binz cosmique de l’univers (Mister Oz en particulier mais aussi le mystérieux adversaire qui a pris 10 ans aux héros ou encore l’adversaire encore inconnu de Prophecy). Bref, ça laisse de quoi gamberger
et pour DC soit de concevoir des histoires intéressantes, soit de perdre à tout jamais ses lecteurs les plus passionnés. Nous verrons bien de quoi demain sera fait. En tout cas, je garde toujours une impression positive sur toutes les histoires de Sup’ jusqu’à présent, donc bon point pour DC.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.