Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > DC Comics > DC Rebirth > Action Comics #967-972 : Men of Steel

Action Comics #967-972 : Men of Steel

dimanche 29 avril 2018, par Mathieu Doublet

(DC Comics / Dan Jurgens / Tyler Kirkham, Patrick Zircher & Stephen Segovia)

Ce recueil est disponible dans la revue kiosque Justice League #6-8 parue chez Urban Comics.
Lu en VF.
Il fait suite à Welcome to the Planet

L’Call et Zade sont deux humanoïdes bourrés aux stéroïdes dont la mission est de sauver la Terre d’une destruction programmée. Un homme, seul, va arriver à plonger le monde dans le chaos et les deux redresseurs de torts veulent éviter ce qui est déjà arrivé à leurs propres planètes et leurs propres peuples. C’est dans le tour de la Lexcorp qu’ils vont trouver leur coupable. En effet, il semblerait bien que Lex Luthor soit le monstre recherché. Comme Lois Lane et le "faux" Clark Kent sont en train de l’interviewer, ils peuvent contacter Superman parti en Amazonie en compagnie de son fils, là où ils ont trouvé l’immeuble de la Geneticron (les personnes qui semblaient garder Doomsday). Superman va donc faire son possible pour protéger Luthor sans savoir que celui-ci possède une boîte mère. Cette information va-t-elle changer l’avis du Kryptonien ou va-t-il chercher à sauver celui qui a été si longtemps son ennemi dans un monde parallèle ?

Troisième arc pour Dan Jurgens et autant le dire de suite, toujours un franc succès avec des personnages qui sont attachants (on comprend tout à fait ce que L’Call et Zade cherchent à accomplir et on comprend tout autant les arguments de Superman), la série suit son cours même si le fil rouge est momentanément mis sur pause et le final est satisfaisant à défaut d’être absolument génial tout en apportant quelques clins d’œil sur le futur annoncé et une dernière réplique amusante à la fois dans son cynisme mais aussi dans la confiance qu’on devrait placer dans Jurgens.
Et de la confiance, je suis près en à mettre au crédit du scénariste en voyant comment il réussit à boucler ce qui est une première partie de l’histoire entre le Superman historique et le Luthor de l’univers New52. On sent bien que les personnages ont avancé même s’ils vont probablement changer leurs opinions respectives l’un de l’autre. A moins que le Luthor classique ne revienne en scène, à moins que les visions que L’Call reçoit ne soient fausses. Bref, il reste une belle marge de progression à Dan Jurgens pour encore surprendre son lectorat.
J’ai aussi beaucoup aimé le personnage du "faux" Kent qui commence à en apprendre beaucoup plus sur la Lois Lane classique et pourrait bien rapidement dénicher le pot aux roses. Sur ce coup-là, Jurgens se garde bien de passer en vitesse rapide et joue avec la frustration du lecteur (la mienne en tout cas), on verra bien comment les choses évolueront.

Aux dessins, on va retrouver tout de même trois artistes aux styles différents. Pour moi, c’est toujours Zircher qui fait les planches que j’apprécie le plus. Ses personnages sont détaillés, lumineux et réguliers. Il est intéressant de voir une légère différence lors de la méditation de L’Call. Je me suis même demandé si Zircher avait bénéficié de deux encreurs sur cet épisode mais ça n’est pas le cas, l’artiste a tout réalisé seul. Cependant cette différence est intéressante car elle se déroule dans un lieu plus sombre que Metropolis et correspond au ton du récit. Kirkham qui ouvre le récit dessine de façon agréable mais on sent l’héritage animation japonaise / Madureira / Turner un peu trop prononcée à mon goût. Quant à Stephen Segovia, il réalise un final tout à fait correct mais je ne reconnais pas vraiment son travail. Est-ce que l’encrage d’Art Thibert qui change tout ? Est-ce une volonté de se rapprocher du style de Zircher ? Bonne question.

Au final, ce Men of Steel est dans la ligne droite des deux récits précédents : de la baston, de la qualité dans l’écriture et des équipes artistiques qui savent y faire. Difficile de demander plus.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.