Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > DC Comics > Adam Strange : Planet Heist TPB

Adam Strange : Planet Heist TPB

lundi 15 octobre 2007, par Mathieu Doublet

(DC Comics / Andy Diggle / Pascal Ferry)

Ce TPB reprend les huit numéros de la mini-série.


Adam Strange est au poste de police et l’agent qui l’interroge lui demande une fois de plus de reprendre son récit extravagant. Le héros s’exécute et lui raconte qu’il est le champion humain d’une planète extra-terrestre appelée Rann. Il a défendu et protégé cette planète à de nombreuses reprises et effectue des va-et-vient entre les deux planètes au moyen d’un rayon de téléportation appelé Zeta-beam. Sauf que le rayon prévu pour que Strange retourne sur Rann n’est jamais apparu et que voilà Strange séparé des siens, comprendre de sa femme et de sa fille, toutes deux ranniennes et restées sur Rann. Le flic a bien entendu du mal à accepter que cet homme qui ressemble plus à un alcoolique qu’à un héros soit en contact avec la JLA et qu’il connaisse Superman. Ce qui l’intéresse plus, c’est comment et pourquoi l’appartement de Strange a explosé. Et comme le défenseur de Rann n’est pas au courant, il va chercher à s’évader. Au moment où le Zeta-beam se manifeste enfin, ça n’est pas pour le ramener chez lui mais pour placer deux extra-terrestres armés qui l’attaquent et lui demandent comment Rann a pu être détruite et pourquoi il y a une supernova à sa place.
Adam Strange va devoir démêler un sacré sac de noeuds où amis et ennemis vont se confondre.

Je n’étais vraiment pas chaud pour lire cette mini-série qui restait au fond de mon cabas électronique (puisqu’il me fallait faire un choix à chaque commande) mais je m’y suis quand même collé, ce récit étant lié à la guerre Rann / Thanagar et donc à Infinite Crisis. Malgré tout le bien que j’ai pu lire à propos de cette mini-série, le côté space opéra et le conflit entre deux races d’extra-terrestres me rebutaient. Ce qui était fort dommage car Planet Heist est un récit des plus plaisants. Andy Diggle réussit à fournir une mini-série solide et surprenante, d’autant plus si l’on a lu Rann/Thanagar War avant. Car finalement, le mal ne vient pas d’où on le pense et le récit garde donc une certaine fraîcheur. C’est un vrai récit d’aventures avec une galerie de personnages hauts en couleur (avec en premier lieu les Omega Men).

Et graphiquement, c’est tout bonnement superbe. Pascal Ferry a un style qui a dû être inspiré par les mangas à un moment. Mais l’artiste a réussi à se dédouaner de cette influence et à l’intégrer dans son propre style. Du coup, on se trouve avec un style pulp superbe qui m’a parfois rappelé les planches de Dave Stevens sur Rocketeer. Il faut aussi dire que Ferry est aidé par le travail de Dave McCaig. Si le coloriste est cité sur la couverture, ça n’est clairement pas innocent et le monsieur donne une valeur ajoutée indéniable à l’ensemble.

Au final, parce que cette mini-série est fraîche, bourrée d’action et bien plus plaisante que je le pensais, Adam Strange est une mini-série que je vous recommande chaudement et comme le personnage est en plein buzz en ce moment chez DC (entre 52 et sa suite), ce récit apporte des bases bien appréciables. C’est donc un bouquin vivement conseillé.


Pour acheter ce livre :

En VO :