Onirique Comics 7.1

Accueil > Para-comics / Meta-comics > La légende d’Aquaman par Mark Waid (1989) - 2ème partie

La légende d’Aquaman par Mark Waid (1989) - 2ème partie

lundi 24 septembre 2007, par Mathieu Doublet

Le long run d’Aquaman dans Adventure Comics a débuté dans le numéro 103 (avril 1946). Les dessins étaient toujours confiés à Paul Norris ainsi qu’à de nombreux dessinateurs et encreurs anonymes. Il fallait faire un effort conséquent pour donner à Aquaman une apparence différente. Heureusement, une jeune artiste, Ramona Fradon, avait envie de changer les choses.

Comme elle l’expliquera dans son essai History of the DC Universe, Fradon, qui était encore une étudiante sans le sou, se dirigea chez DC (appelé alors National Comics) en 1952. "J’ai dessiné une page de western ... que j’ai emmenée à un endroit appelé National Comics, où un jeune homme très sérieux appelé Muray Boltinoff l’a regardée. Comme je rêvais toujours d’être une vraie artiste, je ne me souciais pas de l’accueil que recevrait ce travail. Et comme souvent dans ce cas, j’ai eu le job. Murray me donna quatre pages d’une histoire du Shining Knight que j’ai ramenées chez moi."

Fradon réalisa un travail qui satisfit Boltinoff. Il lui donna quelques récits supplémentaires à illustrer puis la plaça sur Aquaman, une série qu’elle dessinera et encrera pendant presque dix ans. Son trait, si léger, si cartoony-juste-comme-il-faut ajouta un peu de souplesse à Aquaman, ce qui aurait dû être fait depuis longtemps. Son travail redéfinit l’aspect du comic-strip pendant des années, même après son départ.

Bien sûr, Fradon ne réalisait que les dessins de la série et les noms des scénaristes ont été depuis longtemps perdus dans la brume des temps. Néanmoins, durant l’époque Fradon, les histoires d’Aquaman furent très bien écrites ... même si de façon un peu automatique. Aucun événement d’importance n’eut lieu ; chaque nouvelle aventure n’avait pas de réel impact sur son histoire et la mythologie d’Aquaman n’acquit rien de mémorable.


Tout cela changea avec Adventure #269 (février 1960). Dans ’The kid from Atlantis’, Aquaman trouve une capsule contenant un jeune garçon - un garçon qui, bizarrement, ne porte aucun signe distinctif. Un regard plus appuyé sur le garçon donna des informations à Aquaman : le garçon avait des yeux violets, le signe d’un garçon qui, selon les historiens atlantes, grandirait et ne pourrait plus vivre sous l’eau. Le garçon expliqua qu’il était l’exception qui confirmait la règle. Il était orphelin, n’avait aucun problème à vivre sous l’eau et ne fut expulsé d’Atlantis qu’à cause de sa peur pathologique des poissons.

Aquaman soigna le jeune garçon de sa phobie et, puisqu’il n’avait nulle part où aller, Aquaman le prit sous son aile et devint son mentor. C’est à partir de ce moment qu’Aquaman et Aqualad formèrent une équipe dans la tradition des Batman et Robin ou Flash et Kid Flash. Plus tard, Aqualad rejoindra d’autres jeunes héros et, avec Wonder Girl, deviendra l’un de membres réguliers des Teen Titans.