Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Autres éditeurs > Adolescent Radioactive Black Belt Hamsters, Tome 1

Adolescent Radioactive Black Belt Hamsters, Tome 1

vendredi 28 octobre 2016, par Mathieu Doublet

(Dynamite / Keith Champagne / Tom Nguyen)

Lu en numérique.


Rock, Jean-Claude, Arnold, Steven & Lucy sont cinq hamsters mutants, pardon, radioactifs, qui se sont spécialisés dans les arts martiaux. Ils sont basés à Chicago dans l’Illinois. Dalai Momma, la patronne d’un monastère au sommet de l’Himalaya, les contacte mentalement afin de leur demander de l’aide. En effet, le monastère est tombé sous l’attaque d’étranges aliens. Mais les hamsters en ont gros sur la patate depuis qu’ils ont été séparés. En effet, l’équipe souffre grandement de la disparition de Jackie, Clint et Bruce. Mais le sort risque de les réunir à nouveau.

Adolescent Radioactive Black Belt Hamsters est donc une parodie de parodie puisqu’elle pastiche tout d’abord les Tortues Ninja qui étaient déjà un pastiche des comics à la sauce arts martiaux tout en le trempant dans du grim’n’gritty typiquement 90’s. Le titre connaît donc une vie morcelée entre plusieurs éditeurs et finit par disparaître, le concept étant de toute façon peu adapté à la longueur. En 2007, Dynamite, qui rachète les anciennes franchises à tour de bras, acquiert celles des hamsters et leur donne un galop d’essai, histoire de voir si la sauce prend.
Le souci avec cette nouvelle mini-série, c’est qu’elle commence par faire appel à des événements s’étant déroulés dans le passé. Autant dire que c’est plutôt moyen pour les nouveaux lecteurs qui ne connaîtraient pas la version de départ (d’autant qu’elle semble indisponible en numérique, même chez Dynamite). Le second souci, à mon humble avis, c’est que Keith Champagne va partir sur une équipe qui n’en est pas vraiment une, va rapidement faire tomber ses membres, jouer sur pas mal de rancœurs et de comptes à régler. C’est certainement pour cela que l’on peut parler plus de pastiche que de parodie. Si l’ambiance tend parfois à la rigolade, le fait est que le scénariste ne va pas jouer la carte de la comédie à 100% et qu’il va y avoir des scènes supposément dramatiques pour peu qu’on se soit attaché aux personnages. Du coup, le titre a le cul entre deux chaises et n’arrive pas à choisir son camp, entre grosse rigolade n’importequoi-esque et récit ayant un minimum de fond. On pourra au moins reconnaître à Champagne le soin qu’il apporte à insérer le plus d’éléments de genre. Moines shaolins, yétis, chupacabras, aliens : il ne manque pas grand chose.

Tom Nguyen n’est pas en reste non plus. L’artiste va y aller franco dans le délire et dessine de superbes scènes de combat avec notamment beaucoup de personnages. Les hamsters sont eux aussi bien dessinés et le mélange entre animal et humain est bien réalisé. J’ai aussi apprécié que les humains ne soient pas en reste et que leur look varie suivant leur position : Khan est beau tandis que Richard, cliché du collectionneur, l’est nettement moins. La mise en page est classique, rien de bien renversant mais le tout fait le job, comme on dit.

Au final, en choisissant de ne pas aller à fond dans le délire et ce, malgré une conclusion très WTF ?, Adolescent Radioactive Black Belt Hamsters ne m’a pas vraiment convaincu malgré ses nombreuses allusions sympathiques au cinéma des années 80-90.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0