Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Oni Press > The Damned TPB

The Damned TPB

mardi 28 août 2007, par Mathieu Doublet

(Oni Press / Cullen Bunn / Brian Hurtt)

Ce TPB reprend les cinq premiers numéros de la série.


Eddie est une petite frappe. Il fait partie de ses mafiosi chargés de faire le sale boulot de leur patron. Une nuit, son patron envoie d’autres personnes le chercher et ce, dans un endroit bien particulier. Il faut dire que Eddie est mort. Mais Big Al n’est pas à ça près et fait en sorte qu’Eddie ressuscite. Pourquoi tous ces efforts ? Justement parce qu’Eddie était mort au moment même où Alphonse Aligheri et Bruno Roarke ont voulu faire affaire par l’intermédiaire de Lazlo. Ah oui, Lazlo tout comme les deux chefs de clan, est un démon. Et abattre un démon est quelque chose de particulièrement difficile. A moins qu’un autre démon n’ait fait le coup. Comme Big Al ne peut faire confiance à personne, il sait qu’Eddie est sa seule chance d’en apprendre un peu plus.

De son côté, Eddie a ses propres problèmes. Il sait que les trois jours qu’il a passé refroidi ont eu un côté nettement déplaisant. Il sait qu’il a été maudit que cette malédiction n’est pas sans rapport avec ses visions cauchemardesques. Sans parler d’une ancienne petite amie, soeur d’un animal étrange, qui s’est maquée avec un des gros pontes de la famille Aligheri. Sachant qu’il a plus ou moins carte blanche et une bonne protection, Eddie va essayer de résoudre ses problèmes personnels ainsi que la mission qui lui a été confiée. Sachant pertinemment qu’il s’embourbe dans un pétrin sans nom.

The Damned est donc un croisement entre récit policier ambiance prohibition et petites pépés et récit horrifique avec familles de démons et autres créatures étranges. Bunn et Hurtt co-créateurs de l’univers nous présentent une belle galerie de personnages aussi bien écrits que dessinés à commencer par Eddie,
le voyou à la chance insolente, à la grande gueule et à la malédiction pas si handicapante que cela. Il est le modèle du personnage dépassé par les événements mais qui va essayer de s’en sortir coûte que coûte et souvent avec humour. Le récit est bien construit et on se laisse porter par l’univers poisseux des damnés.

Graphiquement, Brian Hurtt donne tout ce qu’on attend de lui. Le dessinateur a déjà été lu sur Queen & Country (les 2 premiers TPBs compilés en un tome chez Semic) puis sur les deux excellentes mini-séries Hard Time (chez DC). The Damned est son quatrième boulot chez Oni Press (après Sleepwalker, Three Strikes et bien entendu les Queen & Country). Que dire sinon que ce dessinateur s’améliore de plus en plus. C’était déjà le cas entre les deux séries Hard Time mais dans The Damned, le boulot est tout bonnement excellent aussi bien dans le dessin que dans l’encrage et la composition des ombres et des tons de gris (oui, The Damned est en noir & blanc mais ça n’est pas du tout gênant).

The Damned est donc un bouquin vivement recommandé. Le TPB est plus petit que les comics comme il est habituel chez Oni Press. Ceci étant la réduction n’est pas énorme et on a donc droit à des planches très lisibles. Il n’y a plus qu’à espérer que le TPB marche bien pour qu’une suite puisse paraître. (Note : le TPB contient une histoire complète mais à une fin qui laisse la porte ouverte à une suite.)


Pour acheter ce livre :

En VO :

Pour lire le premier numéro gratuitement (et légalement ;) )
La partie consacrée à The Damned sur le site d’Oni press

Le site officiel de la BD, où on apprend que les droits ciné sont déjà acquis par un studio.

Messages