Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Image Comics > We Stand On Ground #1-6

We Stand On Ground #1-6

jeudi 31 décembre 2015, par Mathieu Doublet

(Image Comics / Brian K. Vaughan / Steve Skroce)


2112. En Ontario comme partout sur Terre, les images qui circulent sont celles d’une attaque sur la Maison Blanche. Mais jusqu’à présent,
personne ne réclame la responsabilité de cet acte. Les spectateurs se demandent d’où peut bien venir l’attaque : des Algériens ? d’une coalition gréco-cubaine ?
En tout cas, la réponse des Américains ne se fait pas attendre et c’est justement le Canada qui se fait bombarder dans les grandes largeurs. Tommy et Amber ont
plus de chances que leurs parents qui meurent dans d’atroces souffrances.
2124, Amber est seule dans les contrées enneigées de son pays natal. En chassant un renne, elle tombe sur une bande de soldats indépendantistes dont le but est clair :
faire morfler les Américains qui ont envahi le pays. Amber, dans un premier temps, est considérée comme très suspecte même quand elle abat sans remords un soldat Yankee.
Elle va devoir faire ses preuves et aider les siens à contrer les Américains qui cherchent par tous les moyens à contrôler les grandes sources d’eau potable que contient le
territoire canadien.

We Stand On Ground est une mini-série très étrange. Politique, violente, engagée, basée apparemment sur un vieux document dont on ne sait pas s’il s’agit d’un mythe urbain ou
d’une réalité, la mini-série met en scène l’Amérique comme un peuple agressif, qui se venge après une attaque terroriste mais qui profite très largement de cette attaque, quitte à laisser
penser qu’elle l’ait elle-même mise en scène. Et pour le coup, le camp des Américains, des agents secrets sadiques au plus haut poste de l’Administration, est présenté avec peu de subtilités :
ce sont les méchants et le fait qu’ils soient aussi de véritables tortionnaires innovants ne permet pas de croire leurs arguments qui semblent bien commodes et leur laisse la possibilité de faire
tout ce qu’ils veulent. Vaughan va être peu loquace, avare en indices, se concentrant sur son personnage principal. Difficile dès lors, de se faire un avis objectif sur le bien-fondé des deux camps.
On prend logiquement le camp des défenseurs, We Stand On Ground devant un brûlot indépendantiste canadien, beaucoup plus entier qu’un True Patriot par exemple.

Steve Skroce est un dessinateur canadien que l’on connaît pour l’avoir rencontré chez Marvel (sur X-Man ou Wolverine notamment) et qui a ensuite longtemps bossé avec les frères Wachowski sur la trilogie Matrix,
le tout découlant sur la série Doc Frankenstein. Il n’est pas étonnant du coup, de voir dans We Stand On Ground, une série de personnages révoltés, coincés dans une zone isolée et bourrée de mécanismes leur permettant
de piloter des engins militaires géants à la conception impressionnante. Il y aura aussi pas mal de robots dans des invasions pullulantes qui rappellent aussi la trilogie de science-fiction. Les personnages sont bien conçus,
même si deux d’entre eux sont à mon avis trop proches et ont provoqué un très bref instant de confusion. Le tout est absolument superbe, les seuls dessins peu agréables étant ceux où les personnages hurlent ou bien ceux où les
personnages vont être charcutés. A ce titre, We Stand On Ground n’hésite absolument pas et se révèle une bande dessinée très violente visuellement.

We Stand On Ground est donc de l’ordre de la grosse baffe qu’on prend en pleine tête. Le concept politique (presque réaliste) le rend beaucoup plus effrayant qu’un bête blockbuster comme on en voit au cinéma. Les Américains représentés
comme de véritables méchants est aussi un grand bol d’air frais et il est surprenant que la série ait connu un joli succès dans ce pays que l’on sait si patriote. En même temps, vu la qualité du produit, ce n’est pas surprenant que ça ait
marché. Vaughan et Skroce livrent donc un récit complet qui peut aussi être développé mais qui ne laisse jamais un goût d’inachevé.