Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Image Comics > Chew > Chew #46-50 : Blood Puddin’

Chew #46-50 : Blood Puddin’

samedi 29 août 2015, par Mathieu Doublet

(Image Comics / John Layman / Rob Guillory)


Tout commence en Enfer et quelqu’un débarque là-bas. Autant dire que Satan n’est pas content mais alors pas content du tout. Limite, il a peur. Et il a raison.
Sur Terre, les choses ne sont clairement pas au beau fixe entre Tony et John ainsi qu’au bureau après les événements mettant en scène Olive et Mason Savoy, surtout que tout ce petit monde est à l’hôpital ... Et puisque Tony ne veut plus faire équipe avec son partenaire, on doit bien lui en trouver un autre. Ce sera Deshawn Berry, aussi connu sous le nom de D-Bear. Autant dire que l’agent spécial cibopathe ne voit pas ça d’un bon oeil. Pourtant, D-Bear va se révéler être un co-équipier pas aussi mauvais qu’on pourrait le penser de prime abord.

Voilà l’arc Blood Puddin’ qui se termine et qui nous amènera 10 numéros avant la fin de la série. Fin de la série dont nous aurons quelques images dans cet arc, ce qui pourrait donner le sourire quand à la survie de certains personnages. John Layman continue de mener sa barque jusqu’à la défaite (réelle ?) du Vampire. Et pour cela, bien sûr Tony Chu va devoir affronter quelques épreuves pas forcément très agréables. Les pièces du puzzle se mettent en place tout à fait logiquement et c’est quand même du pur bonheur jusqu’au second épilogue. Autant dire qu’il y a de l’action, de l’humour, et de l’inventivité.

Concernant Rob Guillory, rien à dire de neuf (faut dire que pour Layman, y a pas trop de nouvelles choses à dire non plus) : c’est toujours aussi bon. Pour les lecteurs de la version mensuelle, on notera que la couverture du numéro 49 s’intercale bien entre celles des numéros 37 et 39. Le design des nouveaux personnages est un plaisir et l’adaptation visuelle de leurs pouvoirs toujours parfaite et donnant l’occasion de faire de nouveaux gags.

Chew est donc, pour son dixième tome, toujours aussi excellent. Et vu que tout est prévu depuis le début, je doute que Layman & Guillory puissent encore se planter.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0