Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Digestate : A Food & Eating Themed Anthology

Digestate : A Food & Eating Themed Anthology

mercredi 19 août 2015, par Mathieu Doublet

(Birdcage Bottom Books / anthologie dirigée par J. T. Yost)


Encore une anthologie financée par un projet Kickstarter
(j’essaie de rattraper mon retard sur tout ce à quoi j’ai pu participer). Cette fois-ci, c’est vraiment un gros bouquin, plus large qu’un comic-book standard et plus épais qu’un recueil
habituel. En effet, avec Digestate, ce sont 281 pages de BD qui vous sont proposées.

Si le thème est la nourriture, on pourra tout de même noter que les végétariens ont clairement le message le plus revendicatif. C’est parfois simplement une annonce de leur choix, parfois
accompagné d’une explication. Ce qui est agréable au final, c’est que rien ne semble imposé en lisant les planches. A chaque lecteur de se faire sa propre opinion. D’ailleurs, certaines bande
dessinée m’ont beaucoup fait penser à La Revue Dessinée pour le côté reportage (je pense notamment au "City Chickens" de Jess Ruliffson).
Parfois il s’agit de simples gags, parfois de dessinateurs racontant leurs propres désordres alimentaires (on voit vraiment de tout chez les Américains ...) Mais toutes ces anecdotes couvrent
assez bien le thème de la nourriture (et accessoirement de la cuisine).

Dans la brochette d’artistes qui est proposée (un peu moins de 60), il y a de très belles choses. Notamment les histoires de la française Cha qui a un style bien à elle (et aussi quelques revendications).
Son histoire de baby-sitter qui raconte l’histoire des trois petits cochons est particulièrement réussie. Renée French associe un côté super mignon avec une histoire des plus glauques ; Jess Ruliffson réalise de jolies
planches très réalistes (un côté qu’on retrouve régulièrement chez les auteurs réalisateurs de documentaires). Alors forcément, tout n’est pas rose et les planches de Josh Beyer sont tout simplement à vomir, à se demander
même s’il ne s’agit pas de brouillons : pas de composition de planches, un texte que je n’ai pas réussi à lire (mal écrit, effacé, ...), bref, quelque chose de franchement répulsif. Certaines productions donnent le sentiment
d’inachevé, comme si ce qu’on lisait était un extrait de quelque chose de plus grand (mais cela ne sera pas particulièrement indiqué).

Digestate est donc une anthologie intéressante, pas forcément incontournable, qui propose des choses différentes et surtout un thème particulier. J.T. Yost a bien mené sa barque et proposé un bouquin solide. D’ailleurs, non seulement,
le dessinateur participe à son anthologie (une histoire sur les personnes qui travaillent dans les abattoirs) mais avait aussi proposé certains des ses précédents travaux pour son projet Kickstarter. Le reste de son travail est aussi
assez spécial mais bien fichu. Il y a des mini-comics où il raconte ses rêves mettant en scène Snoop Doggy Dog ou bien une série encore inachevé sur des personnages en grande difficulté (un tragi-comic comme il l’appelle). Bref, un auteur
à suivre.