Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > What I.F.

What I.F.

samedi 23 mai 2015, par Mathieu Doublet

(Cosmic Times / D.J. Strong / Jeramy Hobbs)

C’est l’histoire d’un ami imaginaire, qui pense s’appeler Boy mais qu’une jeune fille appellera Jackson Leviathan. Et cet ami imaginaire se pose la question du quoi faire quand
la personne qui vous a créé grandit, qu’elle a moins besoin de vous et qu’elle ne peut plus faire comme si vous étiez là. Car Pénélope Xylophone a maintenant une famille, un enfant,
un mari qui n’aime pas vraiment la place d’un autre homme, fût-il le fruit de l’imagination. Et si c’était Pénélope qui était l’amie imaginaire de Boy / Jackson ? Que se passerait-il alors ?

What I.F. (comme Imaginary Friend) est un petit récit intimiste bien fichu écrit par D.J. Strong. Ce scénariste joue dans la catégorie poétique sans être complètement abstrait. Tout se passe quasiment
en voix off, l’histoire étant celle d’une séparation racontée par l’ami imaginaire. A tout ça, on a droit à des dessins de Jeramy Hobbs qui n’aura malheureusement pas droit à un encrage sur la totalité
du bouquin. Dommage parce que les planches encrées par Zach Bassett sont beaucoup plus fines que celles qui sont encrées par Hobbs qui colle beaucoup trop à son trait au crayon ne donnant pas suffisamment
de contraste à l’ensemble.

Une chronique courte pour un one-shot, format choisi par Cosmic Times, l’éditeur de Giant Robot Warrior Maintenance Crew. Un format pour tenter des choses un peu plus hors normes, ce que je trouve
très intéressant. What I.F. n’est pas une grande bande dessinée, ni du point du vue scénar (pourtant attachant) ni d’un point de vue visuel (même s’il y a du potentiel), mais une très jolie histoire assez émouvante.