Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > IDW > HERO Comics > HERO Comics 2014

HERO Comics 2014

dimanche 17 mai 2015, par Mathieu Doublet

(IDW / Sam Kieth, Joe Philipps, Kurt & Danny Busiek, Tanya & Richard Horie, Mike Grell, Stan Goldberg, Gerry Conway & Connie Carlton / Sam Kieth, Joe Philipps, Gene Ha, Tanya & Richard Horie, Mike Grell, Stan Goldberg, Phil Hester & Chris Ivy)


Vous connaissez maintenant, je l’espère, le principe du HERO Comics. Un numéro annuel dont les bénéfices vont dans les caisses de l’association caritative HERO qui aide tous les artistes de bande dessinée américaine quand ils sont dans le besoin (notamment quand ils ont des notes médicales longues comme un bras ou des frais juridiques inattendus ce qui les rapproche parfois du Comic Book Defense Fund). L’association récupère des fonds par des moyens habituels comme des inscriptions ou des donations, des ventes de comics rares ou signés ou bien ce numéro exceptionnel donc.

Et en ce qui concerne cette fournée 2014, je trouve qu’elle est bien meilleure que les années précédentes, notamment parce que, même dans des situations décrites très difficiles, les auteurs ne sombrent jamais dans le larmoyant. L’ambiance est à la reconnaissance, au positif, au fait de ne pas laisser tomber et de toujours continuer.

Il est d’ailleurs un peu étrange de voir Sam Kieth parler de The Maxx et pas vraiment de ce que HERO représente. Kieth parle de ce que les lecteurs attendent, du fait que la nouveauté va décevoir simplement parce que les lecteurs se rattachent à un moment agréable de nostalgie. Si le propos est très intéressant (et remet en scène tous les personnages de The Maxx), on est moins dans le propos que les planches de Joe Philipps qui rend hommage à HERO après la perte d’une jambe ou le couple Horie qui a réalisé que vivre de sa production est une chose très complexe surtout quand on est mal conseillé d’un point de vue financier. Gerry Conway & Phil Hester rendront un hommage classique aux pères du comic-book qui n’ont pas eu la vie facile tous les jours et finalement, c’est la dernière planche de Connie Taylor & Chris Ivy qui sera la plus classique de toute, sincère remerciement envers l’association.

En se focalisant plus sur l’envie de surpasser les obstacles et toujours être positif, cette livraison de HERO Comics me semble plus en adéquation avec le message que véhicule les comics à l’ancienne.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0