Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Autres éditeurs > Valiant Comics > Archer & Armstrong #10-13

Archer & Armstrong #10-13

dimanche 19 octobre 2014, par Mathieu Doublet

(Valiant / Fred Van Lente / Pere Perez)


Archer & Armstrong sont un peu des démonteurs de sectes. Après celle des parents Archer, ils viennent à bout d’une autre bande de tarés très portés sur la thune. Mais leurs aventures permet à Archer d’en savoir un peu plus sur ses capacités et sa destinée. De quoi aller faire un tour au Nevada. Joli coin le Nevada, surtout pour ses déserts et ses casinos. Ah oui, c’est aussi là-bas qu’on trouve la zone 51, vous savez, là où il y a supposément eu des arrivées d’extra-terrestres. C’est aussi là que se trouve Mary-Maria Archer, pilotée par ses deux "parents" (pour ça, faut lire les tomes précédents) et c’est la jeune fille qui déclenche les alarmes du dispositif. Et quand les soldats un peu bourrins tirent à tord et à travers, ils abiment une porte dimensionnelle qui se met en position "aspirateur". Archer, Armstrong ainsi que Mary-Maria se trouve dans le Faraway, un pays où les dinosaures sont bel et bien vivants. Mais ce ne sont bien évidemment pas les pires monstres du coin puisque des humains sont là depuis longtemps ...

Ce qui est à noter :
- Voilà un arc de transition qui est surtout l’occasion de placer logiquement le retour de certains personnages et d’avancer sur le fil rouge qu’est Obediah Archer.
- L’armée en prend pour son grade surtout à travers le personnage du Général Redacted (qu’on pourrait appeler Général Censure en VF), personnage hautement grossier et amateur de sondes anales.
- Les relations entre Archer et Armstrong vont évoluer à la fin de l’arc avec une belle constance dans le caractère des personnages. Fred Van Lente excelle vraiment à rendre ses personnages vivants, riches et émouvanst.
- Pere Perez est un dessinateur bien doué et son dessin est assez homogène avec ce que Clayton Henry ou Emmanuela Lupacchino avaient proposés jusque là. La colorisation de David Baron y joue peut-être mais voilà encore un très bon artiste à bord du titre.

Ce que je n’ai pas aimé :
- Rien. Si ce n’est que j’ai envie de lire la suite. Ca tombe bien, je l’ai déjà sous la main.

Donc Archer & Armstrong continue d’être une sacrée bonne série d’action avec son lot d’humour (même si c’est un peu moins cartoonesque qu’avant).

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0