Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Johnny Hiro : The Skills to Pay The Bills

Johnny Hiro : The Skills to Pay The Bills

mardi 3 juin 2014, par Mathieu Doublet

(Tor Books / Fred Chao)

Etre à l’heure pour un rendez-vous à Manhattan, ça n’est pas si simple que ça en a l’air surtout quand il vous faut traverser plusieurs quartiers avec les transports en commun et leurs aléas. C’est ce que Johhny Hiro va comprendre alors qu’il rejoint sa petite amie Mayumi et sa copine Amanda. Or il se trouve que Johnny et Amanda se connaissent depuis longtemps, voire même qu’ils auraient pu être un couple si les choses avaient tourné différemment. Cette rencontre imprévue va faire cogiter le héros à la sauce "Et si j’avais ... ?" sur sa situation actuelle et son avenir avec Mayumi, le tout avec beaucoup d’introspection. Mais pour l’heure, Amanda vient d’être kidnappée par un singe géant alors bien entendu, Johnny va passer en mode héros acrobatique et sauver une fois de plus la jeune fille en détresse.

Ca vous rappelle quelque chose ? C’est normal puisque Fred Chao reprend le concept de son premier bouquin en changeant Godzilla par King Kong. Malgré la répétition, cela marche toujours aussi bien. Il faut dire que Chao assure pour raconter les courses poursuites que va devoir subir son personnage titre avec un dynamisme efficace et une mise en page pourtant toute simple. Ce sont les personnages toujours en mouvement avec une exagération bien maîtrisée des mouvements qui permettent à l’artiste d’obtenir un effet très réussi. Des courses effrénées et de l’action, il y en aura tout au long du bouquin avec des ennemis divers et variés (mais moins spectaculaires que le gorille géant de l’ouverture). Cependant, Chao ne va pas donner que dans l’action à tout crin. Ce second tome des aventures de Johnny Hiro marque le coup d’un passage à l’âge adulte où les considérations de bien-être, de cadre de vie, de règlement de factures sont aussi importantes que de se retrouver pourchassé par des cuisiniers concurrents. Chao alterne donc les récits d’aventures avec des petites histoires plus intimistes qui vont faire évoluer le héros et lui faire prendre encore plus conscience du monde qui l’entoure (l’histoire du coup de feu dans le quartier m’a bien marqué). Et si Johnny Hiro trouve de quoi être développé, ce sera aussi le cas de certains personnages secondaires comme Mr Masago dont on apprendra beaucoup plus et qui aura finalement des envies pas si éloignées de celles de Johnny.

Au niveau du dessin, je n’ai pas trouvé de grands changements par rapport à Alison & Her Rainy Day Robot mais par rapport au premier opus de Johnny Hiro, on voit que Chao maîtrise mieux ses personnages qui ont une allure plus régulière au fil des pages. On sent aussi que l’artiste a fait des choix concernant son style et qu’il n’hésite plus à s’y tenir. Comme je vous le disais, la mise en page réussit aussi bien à véhiculer l’urgence d’une course poursuite que des moments nettement plus intimistes et attachants. Le tout avec des décors plus ou moins détaillés mais qui ne donnent jamais l’impression de la case vide.

Une fois que j’ai appris que ce second volume allait sortir, autant vous dire que j’en attendais beaucoup, le premier volume étant un véritable coup de coeur. Si The Skills to Pay the Bills m’a paru moins orienté action, plus orienté sur la maturité qui se développe chez Johnny Hiro, cela ne m’a pas du tout gêné. Si vous aimez les sushis, les yakuzas, les singes géants et les personnages qui se font des câlins en parlant d’avenir, alors ce livre est fait pour vous.