Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > IDW > 30 Days of Night > 30 Days of Night TPB 3 : Return to Barrow

30 Days of Night TPB 3 : Return to Barrow

mercredi 21 mai 2014, par Mathieu Doublet

(IDW / Steve Niles / Ben Templesmith)

Ce recueil contient les 6 numéros de la mini-série.

Cela fait trois ans que Barrow a connu les tristes événements qui ont complètement rasé la ville. Mais bien entendu, ni les véritables raisons du massacre, ni le nombre réel de victimes n’a été communiqué par les forces de l’ordre. Voilà pourquoi Brian Kitka, frangin d’une des victimes, a décidé d’aller dans la petite ville d’Alaska et d’y jouer le rôle de sheriff. Il arrive avec son fils et pile poil au bon moment puisque dans quatre jours, Barrow connaîtra à nouveau sa nuit sans fin (ou presque). Et finalement, heureusement que Brian est "de la famille", car il n’aurait pas eu accès au journal de bord de son frangin pendant l’attaque et n’aurait donc pas compris ce qui s’est passé. Ce qui est sûr, c’est que les quelques survivants et nouveaux venus à Barrow se préparent. Et ils ont raison, car John Ikos, qui surveille les lieux, a éliminé deux éclaireurs vampires ce qui signifie que certains mordants comptent bien se refaire un petit buffet froid.

Avec ce troisième volume de la franchise (qui continue d’exister de nos jours), Si Return to Barrow semble nous jouer la carte du remake, ça n’est pas dans le but de nous resservir la même histoire mais bel et bien de faire évoluer l’univers et les personnages que nous connaissons car si Brian Kitka et son fils Marcus sont des nouveaux venus, on entendra bien entendu parler du couple Olemaun mais aussi l’agent fédéral à la solde des suceurs de sang qui continue son enquête. Intéressant de voir aussi quelles idées Steve Niles a eu pour sa communauté de Barrow qui ne peut pas se permettre d’être le garde-manger annuel de monstres et qui doit du coup trouver des moyens de défense pendant ces trente jours de nuit.
Par rapport à la taille de la mini-série, on retrouvera les trois numéros nécessaires à l’assaut en fin de mini-série. Les trois premiers servent surtout à mettre dans l’ambiance et à raconter ce que font les personnages secondaires pendant ce temps-là. Cela se comprend d’un point de vue éditorial (on vend trois comics en plus) mais Niles n’oublie pas le lecteur et, comme je le disais précédemment, construit son récit avec suffisamment de détails et de bonnes idées pour que l’on voie comment son univers se développe.

Je n’ai pas grand chose à dire sur le travail de Ben Templesmith. Sa technique est identique, un mélange de trait très brut et de manipulations numériques. Du coup, comme la majorité de l’action se passe de nuit et à l’extérieur, autant dire que les décors seront limités à leur plus simple expression. Pour le reste, rien ne dérange à la lecture. Templesmith est déjà plus adepte du dessin que par le passé, possède son style si particulier et si quelques vampires sont parfois très ressemblants (notamment dans leur incarnation monstrueuse), on s’y retrouve très facilement grâce au script.

Return to Barrow est donc la digne suite des deux volumes précédents. Sa lecture est-elle indispensable ? Pour l’instant, pas franchement, ça n’est qu’un développement pour les fans de l’univers. D’ailleurs, on pourra souligner que quelques personnages de Return to Barrow étaient déjà aperçus dans le premier numéro "Annual" de 30 Days of Night dont je n’ai aucune trace en dehors de sa publication sous forme de comics souple. Comme ces personnages sont bien présentés dans le recueil, cela ne pose pas de problème mais on peut se demander pourquoi IDW n’a pas inclus ce numéro dans ce recueil.