Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Battling Boy Tome 1

Battling Boy Tome 1

lundi 9 décembre 2013, par Mathieu Doublet

(Paul Pope / First Second)

Lu en VF (publié par Urban Comics).

Arcopolis est une ville au fonctionnement étrange. Si le jour, la ville abrite ses habitants normaux, elle ne peut plus rien la nuit, où elle devient infestée de monstres de toutes sortes. Si ceux-ci tentent quelque chose avant le couvre-feu, ils doivent se douter qu’ils recevront la visite d’Haggard West, le justicier de la ville, bourré de gadgets et surentraîné, bref le seul à pouvoir battre Sadisto et sa bande.
Alors quand le héros de la ville meurt, c’est un jour des plus tristes pour tous les habitants d’Arcopolis et le maire a beau leur vanter les nouvelles armes de la police, elles ne sont pas de taille face aux monstres gigantesques qui causent pas mal de dégâts. Alors quand un gamin débarque du ciel et réussit à éclater la menace en un rien de temps, il devient la nouvelle coqueluche des médias. Si Battling Boy est là
pour libérer la ville, condition sine qua non pour qu’il puisse rentrer chez lui, avoir demandé un coup de main de son papa pour son premier combat, ça n’était peut-être pas la meilleure chose à faire.

Paul Pope (The One Trick Rip-Off + Deep Cuts, Escapo ou Batman : Year 100) attaque son récit par une belle scène d’action où des enfants innocents vont être sauvés par le héros de la ville. Cela pose rapidement les bases d’un récit de genre qui montre que Pope va s’éclater avec les codes du comics. Mais attention, il va le faire en gardant un certain côté fun car Arcopolis, ses monstres et son héros, ne sont ni plus ni moins qu’une Gotham City lumineuse où les gamins peuvent s’amuser dans la rue tant qu’il fait jour. Si cela ne suffisait pas, il y ajoutera un panthéon de Dieux super-héroïques dans le plus style de Thor et quelques monstres géants dignes de Godzilla. Tout y est et s’il fallait en rajouter, on croisera une science-héroïne qui voit d’un mauvais oeil cette nouvelle concurrence, un héros qui doit accepter ses propres limites et quelques attaques contre les médias et les politiques tous plus menteurs les uns que les autres.

Le dessin de Pope est comme à son habitude, nerveux, vif, mais aussi élégant. Les personnages ont parfois des têtes pas possibles et les monstres sont bien entendu totalement affreux même s’ils gardent parfois un côté animalier assez sympathique. La mise en scène est elle aussi très dynamique et les pages sont composées de grandes cases qui animent de belles scènes d’action, certaines ne se privant pas de s’afficher sur la longueur d’une double-page. Le style plaît ou non et les plus jeunes lecteurs auront peut-être besoin de lire autre chose avant de passer aux oeuvres de Pope.

Battling Boy est donc un récit très sympathique qui mélange agréablement différentes facettes du genre super-héros avec un côté nettement moins dépressif que ce qu’on peut lire ces jours-ci dans les "funny pages".

Note à propos de la VF : c’est de la bonne traduction, je n’ai pas regretté de ne pas lire l’ouvrage en VO.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :

En VF : (à noter que le bouquin est aussi proposé pour Kindle en VF. Le livre papier est plus cher que la VO notamment en raison d’une couverture rigide.)