Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Marvel Comics > Civil War > Civil War : Heroes for Hire TPB

Civil War : Heroes for Hire TPB

mardi 17 juillet 2007, par Mathieu Doublet

(Marvel Comics / Justin Gray & Jimmy Palmiotti / Billy Tucci, Francis Portella & Tom Palmer)

Ce TPB reprend les numéros 1-5 de la série régulière.


Misty Knight et Coleen Wing ont élargi les activités de leur petite entreprise Nightwing Restorations. Elles l’ont transformé en Heroes for Hire et donc élargi leur principe de "chasseurs de prime / achat de liberté sous caution" à n’importe quel travail pour un salaire minimum. Et afin d’assurer le meilleur service possible, elles ont décidé de recruter quelques nouveaux membres : il y a toujours Otis, leur secrétaire indestructible ainsi que deux anciens super-vilains Orka et Humbug. A ces membres déjà connus, s’ajoutent Shang Chi le maître du kung-fu, Black Cat aka Felicia Hardy, Paladin (qui ne semble intéressé que par l’argent à l’instar de Melle Hardy) et Tarantula, une super-héroïne aux méthodes expéditives (oui, c’est un peu la Wolverine de l’équipe ...).

Ces seconds couteaux ont tous accepté l’offre des filles du dragon ce qui les a aussi obligé à respecter la loi sur l’enregistrement des méta-humains. Et leur client actuel s’appelle Tony Stark (accompagné pour l’occasion de Reed Richards ainsi que de Spider-Man). Celui-ci demande à Misty d’aller débusquer Captain America et de le livrer au SHIELD. Misty refuse tout net en expliquant que Cap est autant son ami que peut l’être Iron Man. Par contre, et si le SHIELD ne les file pas, elle accepte de le chercher et d’essayer de lui faire entendre raison. Black Cat, quant à elle, apprend à son équipe qu’une de leurs anciennes ennemies propose à des super-vilains de quitter le pays ou de contourner la loi d’enregistrement. De quoi leur donner du boulot pour un petit moment.

Justin Gray & Jimmy Palmiotti reprennent leurs héroïnes de Daughters of the dragon et les font évoluer dans le contexte de Civil War. Si l’idée est bonne (pas mal de super-vilains vont chercher à contourner la loi en cours), elle est bouffée par le conflit entre Iron Man et Captain America. Dommage car la série aurait pu être sympathique avec des histoires en un numéro et des super-vilains plus idiots les uns que les autres cherchant à ne pas révéler leur identité secrète. Passons donc sur le côté Captain America / Iron Man (qui semble être une caractéristique incontournable pour avoir le tampon Civil War alors que pas du tout) et avouons que l’idée des scénaristes pour les super-vilains est tout de même fort sympathique. Elle leur permet même de ramener l’ancienne méchante de Daughters of the dragon sur scène. Les dialogues semblent pourtant moins fluides mais possèdent toujours un côté comique prononcé.

On en a fait du bruit autour de Billy Tucci sur ce titre. Le papa de Shi est donc de la partie mais pas pour très longtemps. Il ne participe qu’à trois numéros et franchement, son travail n’est pas si impressionnant que ça. Mais cela donne un peu plus d’intérêt à la série et celui qui va en bénéficier, c’est Francis Portella. Le dessinateur reprend le titre en main et se révèle meilleur que Tucci. Certes son dessin n’est pas sans défaut mais l’on sent qu’avec le temps, ce dessinateur pourrait être intéressant à suivre. Les combats sont omniprésents et bien dynamiques, c’est d’ailleurs l’une des raisons d’être du bouquin. Quant à l’autre, les héroïnes, je dirai simplement qu’elles sont nettement moins efficaces par rapport à ce qu’en avait fait Khari Evans.

Ce TPB n’est pas franchement conseillé. Ni pour son dessin, ni pour son intérêt Civil War-esque. Maintenant, si des combats bien réalisés vous suffisent, alors Heroes for Hire est fait pour vous.


Pour acheter ce livre :

En VO :

En VF :

La mini série fait partie du monster Civil War (Marvel France / Panini Comics) avec Miss Marvel, Cable & Deadpool ainsi que les Thunderbolts.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0