Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Dark Horse > Mind MGMT Vol.2

Mind MGMT Vol.2

lundi 11 novembre 2013, par Mathieu Doublet

(Dark Horse / Matt Kindt)

Ce volume contient les épisodes 7 à 12 de la série régulière.


Meru est perdue. La jeune écrivaine désespère. Non seulement son livre n’avance pas, sa situation devient de plus en plus précaire, mais en plus, elle commence à avoir des images diffuses dans sa tête. Ce ne sont pas des rêves et si ce sont des souvenirs, elle n’arrive pas à se rappeler quand elle a vécu ses événements. Alors quand on glisse une lettre sous sa porte un dimanche, elle comprend qu’il ne s’agit pas du facteur et elle compte bien rattraper celui qui lui a laissé le petit mot qu’elle n’a pas encore pris le temps de lire. Avec un flingue en poche et l’air menaçant, il est toujours plus facile de faire parler les gens et c’est comme cela qu’elle arrive chez Brinks, aussi connu comme l’Homme aux publicités. Et bizarrement, celui ne souvient pas de grand chose sauf quand Meru se décide à lui parler de la lettre. Visiblement, comme beaucoup, Brinks a eu son cerveau lavé. La question : est-ce qu’on le laissera vivre avec les souvenirs qu’il vient de récupérer ?

Comment se tirer du guêpier dans lequel Matt Kindt s’était fourré ? Alors que son héroïne était impliquée dans une histoire en boucle, il semblait impossible au scénariste de pouvoir faire avancer son histoire. A moins que ... A moins que Henry Lyme, second personnage central de l’histoire, n’ait pas des pouvoirs aussi puissants et aussi parfaits qu’on le pense. Comme si le boulot qu’il faisait sur Meru était de moins en moins efficace, laissant des petites brèches par lesquels les souvenirs peuvent s’échapper, ce qui permet à Meru de se sortir de sa si triste vie. A partir de là, il y aura un combat dans lequel Meru aura un peu plus de prise et qui verra s’affronter deux clans d’anciens agents de Mind MGMT. De quoi développer ses personnages, créer de nouvelles relations entre eux et surtout enfin révéler la vérité sur Meru et pourquoi elle se retrouve impliquée parmi tout ces cinglés. La série avance donc avec autant de qualité, autant de ramifications, quelques réponses et forcément quelques questions.
Lisant la série sous forme de numéros mensuels, je ne sais pas ce qui est inclus dans le recueil ou pas. En deuxième de couverture, on a droit à des fiches d’agents qui seront mis en scène ou pas pendant la série. La troisième de couverture se concentre sur le courrier des lecteurs que je vous avoue avoir lu en diagonale tandis que la dernière de couverture, donnera dans le background à travers des fiches questionnaires remises aux agents ou bien des fausses publicités, le tout étant toujours relié au numéro en cours. Avec Matt Kindt, il n’y a absolument rien de gratuit. Tout comme les extraits du premier roman / essai écrit par Meru, "Premeditated", qui raconte son rencontre avec une femme ayant perdu la raison. Ecrit par passages d’une ou deux phrases et imprimé perpendiculairement à la page, les extraits résonnent par rapport au contenu de la bande dessinée. Sans que j’ai vraiment fait le lien, cela montre un bel exercice d’écriture qui fait toujours son petit effet. J’avoue par contre, avoir laissé un peu de côté les consignes du manuel de Mind MGMT.

Je ne vous raconterai pas une fois de plus ce que je pense du travail de Matt Kindt, il n’y qu’à se reporter à la chronique du premier volume ou bien à toutes celles que j’ai pu écrire pour les bouquins de l’auteur. C’est toujours aussi bon, et de mon côté, impressionnant sachant ce que l’auteur arrive aussi à fournir en étant scénariste (pas seulement pour lui mais aussi pour quelques séries chez DC Comics). Allez, pour l’exemple, je vais vous révéler un petit secret : en allant à l’adresse suivante http://www.mattkindt.com/mind et en tapant le code secret réparti dans les numéros mensuels (3ra53d), vous pourrez avoir accès aux bonus des deux premiers volumes. En ce qui concerne ce nouveau bonus, il s’agit d’une vidéo montrant la réalisation partielle d’une case. Ca dure 4 minutes et c’est le genre d’exercice que j’aime regarder de temps en temps. De quoi vous donner une idée du visuel.

Mind MGMT continue toujours dans l’excellence et il m’a semblé reconnaître le personnage Drake Sinclair de The Sixth Gun dans l’une des cases. Sachant que Matt Kindt connaît bien Brian Hurtt et Cullen Bunn (ils ont collaboré sur The Tooth). Un clin d’oeil qui rajoute un côté sympathique à la série. Quel dommage qu’elle ne soit pas encore traduite en français.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :

2 Messages de forum

  • Mind MGMT Vol.2 13 novembre 2013 14:23, par Franck from Mars

    Quel dommage qu’elle ne soit pas encore traduite en français... et pour les lecteurs de VO qu’elle ne soit pas encore publié en TPB. Je finis par me demander si DH n’a pas prévu de ne sortir la série qu’en HC. :-/

    • Mind MGMT Vol.2 13 novembre 2013 16:38, par Mathieu Doublet

      Ca va bien finir par une publication en souple, ne t’inquiète pas. Mais pour les fans, Matt Kindt fait toujours un lot de bouquins dédicacés (avec dessin donc, ça n’est pas qu’une signature) à chaque sortie. L’occasion d’aller sur son site et de prendre ses autres bouquins et gadgets.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0