Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Atomic Robo > Atomic Robo : Real Science Adventures #1-6

Atomic Robo : Real Science Adventures #1-6

jeudi 24 octobre 2013, par Mathieu Doublet

(Red 5 / Brian Clevinger / Ryan Cody, Yuko Ota, Chris Houghton, John Broglia, Joshua Ross, Rob Reilly, Zack Finfrock, Gurihuru, Christian Ward, Xevi Benitez, Nic Klein, Paul Maybury, Jin Clark, James Nguyen & Erica Henderson)

Vous aimez Atomic Robo ? Vous en voulez encore plus ? Brian Clevinger vous a entendu. Pour faire patienter les lecteurs et leur donner une dose mensuelle d’aventures, le
scénariste a pris l’initiative de créer ces Real Science Adventures, enveloppées dans une couverture super pulp. Le concept ? Aligner les petites histoires de quatre ou cinq pages
se déroulant dans l’univers d’Atomic Robo sans toutefois la présence obligatoire du héros. Le format n’est pas une première pour le scénariste puisqu’il insérait déjà des histoires de
cette longueur dans les premières mini-séries de la franchise, permettant à son collègue Scott Weneger d’avoir moins de pages à dessiner et de remplir les numéros à bloc.

Ainsi donc voilà différents récits dont la plupart, heureusement, concerne cette bonne vieille boîte de conserves construite par Tesla. Pourtant avec une ouverture sous forme de récit de résistance pendant
la seconde guerre mondiale, le lecteur aura de quoi être dérouté puisque Robo n’y fera jamais son apparition. Dynamique et assez sérieux, il ne révèle pas, à mon humble avis, toute la fraîcheur du titre mère.
Heureusement, arrive ensuite une nouvelle aventure désastreuse du Dr Dinosaur qui remet bien les choses en place avec l’ennemi ultime de Robo. Drôle, court et efficace, voilà une histoire qui m’aura nettement
plus plu. Je ne vous ferai pas le listing in extenso des histoires contenues dans ce Real Science Adventures, mais je me permets d’en souligner quelques uns : Atomic Robo vs Rasputin, qui rappelle la petite guéguerre
qui oppose Edison et Tesla, Tesla’s Electric Sky Schooner qui montre les aventures de l’inventeur de Robo avant que ce dernier ne soit construit ; ou encore The Survivor qui met en scène Jenkins, l’un des personnages les plus
hauts en couleur de l’univers.

Bien entendu, pas de Scott Weneger à bord, occupé qu’il est à dessiner la série principale. Pour le remplacer, on va retrouver pas mal de beau monde et des artistes qui se sont déjà illustrés par le passé :
Yuko Ota (dessinatrice de Johnny Wander), Chritian Ward (Olympus ? The Infinite Vacation), Chris Houghton (Reed Gunther, Heeby Jeeby Comix), Nic Klein (Dancer),
j’en passe et des meilleurs. Une belle panoplie d’artistes aux genres variés et complémentaires : cartoony, mangaïsant, réaliste, peint, onirique, de quoi y trouver son compte au moins dans l’un de ses mini-récits.
Pour ma part, j’ai surtout apprécié le travail de Nic Klein sur The Survivor ; celui de Gurihuru sur Tesla’s Electric Schooner ; Ceux e Rob Reilly et Zack Finfrock.

The Survivor est un récit d’une superbe efficacité qui touche de plein fouet la chronologie d’Atomic Robo. Cela apporte en peu de pages des informations incontournables concernant l’un des seconds rôles de la série, expliquant très facilement
comment Jenkins peut être une telle machine à détruire. Il apporte donc à mon avis des informations supplémentaires pour mieux comprendre la série mère. Mais qu’en est-il des autres histoires ? Y a-t-il des graines
qui seront développées par la suite ? Ne sont-ce que des exercices de style pour Clevinger ? Une très bonne question qui fait qu’on aura peut-être par la suite des rappels à Real Science Adventures. Sans être incontournable,
Real Science Adventures joue son rôle et permet de patienter entre deux épopées d’Atomic Robo.


N.B. Suite à la relecture sous forme numérique, je me rends compte que le premier TPB ne contient pas l’aventure mettant en scène Jenkins mais qu’elle contient le FCBD 2012 avec Weneger à bord. Et que globalement, Helsingard en prend pour son grade à de nombreuses reprises.