Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Dark Horse > Billy The Kid’s Old Timey Oddities & The Orm of Loch Ness (...)

Billy The Kid’s Old Timey Oddities & The Orm of Loch Ness #1-4

vendredi 18 octobre 2013, par Mathieu Doublet

(Dark Horse / Eric Powell & Tracy Marsh / Kyle Hotz)


La troupe de Sproule avec Billy the Kid sont en route pour l’Ecosse. En effet, non seulement Billy est recherché pour meurtre aux Etats-Unis et en Angleterre mais l’un des leurs a été kidnappé pendant leur échappée à Londres. Sans savoir être pourchassé par un homme aux pattes de homard, ils se dirigent non loin du Loch Ness, lieu bien connu pour son monstre. Sproule pense qu’il s’agit d’une personne déformée de plus et qu’ils feraient bien d’aider cette pauvre créature mais cela ne va pas être facile puisque le village sur lequel ils tombent est composé de paysans crédules et d’un prêtre qui se croît investi par la tâche immense de chasser les créatures du démon tout comme Saint Columba avait traqué le serpent marin autrefois. Et les uns et les autres font fausse route mais il leur faudra payer un prix très élevé pour se rendre compte de leurs erreurs.

Eric Powell continue à narrer les exploits de Billy the Kid et de sa troupe de "monstres de foire" après un passage à Londres (pas lu) visiblement remarqué. Accompagné de Tracy Marsh (avec qui il a écrit le très moyen Godzilla : Kingdom of Monsters), il prend le mythe de la créature du Loch Ness et la marie à une autre histoire horrifique bien plus connue. La relation de prime abord semble fort biscornue mais à force de souligner que Nessie pourrait bien être un serpent géant ou un dragon, on commence à accepter cette association d’idées qui risquent d’en choquer plus d’un. Bah, Powell n’en est pas à une provocation près et finalement, le tout passe assez bien même si le coup des esclaves aux allures de créatures sous-marines est assez perturbant et risque de vous faire sortir de l’histoire par moment. Ceci étant, rien de bien handicapant, les histoires étant très faciles à suivre. Déroutante aussi, la résolution de l’intrigue du bonhomme qui poursuit les héros. Déroutante mais assez drôle dans la continuité des E.C. Comics. Bien entendu, vous aurez aussi quelques remarques bien acides concernant la religion en la personne d’un prêtre qui prend bien soin de ses ouailles à moins que ce ne soit l’inverse.

Kyle Hotz réalise toujours des planches bien sombres comme il faut (les personnages s’y prêtent) et arrivent à rendre ses personnages habituels aussi séduisants que ses monstres sont horrifiques. Avec la composante marine de ces créatures, cela donne un peu fraîcheur à des menaces qui sont un peu plus originales que d’habitude. Certains autres protagonistes, plus ou moins idiots, le portent aussi sur leur visage, montrant que le dessinateur est capable de tout dessiner. Le trait est fin, la composition des pages classique et les couleurs de Dan Brown leur donne un côté vraiment très séduisant.

The Orm of The Loch Ness est digne de la franchise qui continue à distraire pour peu qu’on ne cherche ni une révolution graphique ou narrative. Par contre, les amateurs de Contes de la Crypte y trouveront de quoi les satisfaire.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :

Et disponible aussi sur le magasin numérique de Dark Horse.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0