Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > The Cavalier Mr. Thompson - A Sam Hill Novel - Sam’s Early Days : (...)

The Cavalier Mr. Thompson - A Sam Hill Novel - Sam’s Early Days : 1924

lundi 14 octobre 2013, par Mathieu Doublet

(Recoil / Rich Tommaso)

Sam Hill est un jeune homme essayant de finir des études en pleine Amérique des années 20. Les choses ne sont
pas si faciles que ça, car il est aussi obligé de donner un coup de main à son père, Frank Hill, dans l’hôtel
qu’il a acquis. Il faut dire que frank Hill est un homme des plus particuliers : sheriff, entrepreneur, riche homme
un temps pétrolier, il finit par se ranger en achetant un petit hôtel cossu dans la ville de Big Spring. Pour Sam,
ça n’est pas le père idéal, il le sait (ses parents sont séparés) mais malgré ses défauts, il essaie tout de même de
lui donner un coup de main. C’est comme cela qu’il va faire connaissance avec Nick Ford, un détective privé dont la
fonction première sera de s’assurer que les clients ne quittent pas l’hôtel avant d’avoir payé leur note, et de sa
charmante fille, Willa. Tout ce petit monde n’aurait pas trop de souci si un certain Ross Thompson, criminel de son état,
n’avait pas eu l’idée de débarquer à l’hôtel The Cavalier pour se planquer des forces de l’ordre.

Premier volume d’une série, The Cavalier Mr. Thompson met donc en scène tout une série de personnages dans un climat politique
très particulier. A travers deux histoires qui sont longtemps mises en parallèle, Rich Tommaso (The Horror Of Collier County,
Pete & Miriam, Cannibal Porn, Rollercoaster, ...) va dresser un portrait d’une petite Amérique qui se cherche, entre une certaine
facilité à trouver des emplois qui demandent de faire des sacrifices et l’enfer de l’alcool et du jeu malgré la loi qui la régit.
C’est aussi l’Amérique de tous les possibles avec l’avènement des gisements de pétrole. Et dans tout ça, l’auteur nous présente un petit
gars forcément sympathique dénommé Sam Hill qui doit lutter contre l’aveuglement de son père aussi face au contexte économique que face
à une situation personnelle guère reluisante. Tommaso réussit son coup avec des portraits de personnages assez subtils et attachants,
présentés par le biais de mini-anecdotes qui les rendent très familiers. A tout cela, vous pouvez ajouter bien entendu le destin du criminel
donnant son titre à l’album mais aussi une petite énigme sur un meurtre mystérieux qui marquera la fin du bouquin. Les dialogues sonnent juste et
l’histoire terminée, on a vraiment envie de savoir ce qu’il adviendra de Sam Hill.

En regardant sur le site de l’auteur (http://richtommaso.com/ et dans sa partie bibliographie, je me rends compte qu’il y a très visiblement
fait évoluer son style. Pour ce premier volume des aventures de Sam Hill, on a droit à des cases très lignes claires qui renvoient plus à des gens
comme Dupuy & Berberian ou Seth qu’aux bandes dessinées belges du début du XXème siècle. Un graphisme épuré et maîtrisé qui permet une lecture des plus
aisées avec des personnages expressifs et des scènes d’action bien montées. Tommaso réussit d’ailleurs à placer pas mal de passages sans paroles
pour ses scènes d’action fort réussies et utilise de grands aplats jaunes ou gris pour donner un peu de couleur à ses planches. Cet effet minimal dans
la technique est très efficace, donnant beaucoup de personnalité au bouquin.

Avec une histoire complète qui appelle logiquement une suite (Sam Hill n’a pas fini sa grande aventure et ses histoires avec son père ne sont pas résolues),
The Cavalier Mr. Thompson est une histoire que je vous conseille grandement.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :

En VF :