Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Image Comics > Thief of Thieves #8-13

Thief of Thieves #8-13

jeudi 10 octobre 2013, par Mathieu Doublet

(Image Comics / Robert Kirkman & James Asmus / Shawn Martinbrough)

Conrad Paulson a réussi à sauver son fils. En tout cas à le sortir de prison, après un joli coup monté qui aura
fait enrager aussi bien les fédéraux que ses propres collègues de travail. Mais bien entendu, avec un fils qui n’a
rien trouvé de mieux à faire qu’à fricoter avec des dealers de drogue, toute cette histoire n’est pas terminée. Ni pour
Conrad, ni pour son fils. Concernant le second, c’est sa copine qui a été enlevée comme otage afin que le fils paie la rançon
(à défaut de payer ses dettes), concernant le père, il a toujours une fliquette collée aux fesses et un de ses "patrons" qui refuse
de le voir raccrocher sa panoplie de voleur. Sachant qu’en plus, il aimerait bien retrouver son ex-femme, autant dire que la vie
de Redmond, le plus doué des voleurs, est très compliquée.

Robert Kirkman continue d’écrire la trame globale tandis qu’il laisse à James Asmus, le soin de écrire la série après le passage
de Nick Spencer lors du premier arc. En ce qui concerne la trame globale, Kirkman déroule son histoire de façon fort logique
en laissant le fils se mettre dans une mouise pas possible et continuer d’énerver son père. Côté scénario, j’avoue ne pas avoir vraiment
vu de différence dans la passation de témoin entre les deux scénaristes. James Asmus (qui a fait différentes choses pour la franchise X-Men -
voir ici, , et , ainsi que Gambit, Captain America & Bucky, ...) reprend les choses là où elles avaient été
laissées et s’en sort plutôt pas mal avec des dialogues qui tiennent la route. Maintenant, y avait-il possibilité que l’histoire tourne autrement ?
Possible. L’idée de génie de Redmond pour cette partie de l’histoire n’est certainement pas la meilleure qu’il ait eue. A part cela, ça se lit toujours
avec autant de facilité et de rapidité et les cliffhangers donnent envie de s’enfiler toute l’histoire d’une traite.

Je n’ai pas grand chose à dire sur le travail de Shawn Martinbrough que je n’ai dit lors de la première histoire. C’est du tout bon en ce qui me concerne
d’autant que l’artiste semble avoir repris de l’énergie et réussit à combler ses cases avec de légers détails même lors de gros plans sur ses personnages.
Ce que j’avais observé en fin de premier arc a tout simplement disparu.

Thief of Thieves est donc une très bonne série, dont ce second temps est peut-être un moins trépidant que le premier. Espérons que ça n’est qu’un passage
et que la suite (qui accueille Andy Diggle comme co-auteur) relève un peu la sauce en donnant un aspect un peu original aux trafiquants de drogue.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :

En VF :