Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Autres éditeurs > All Crime Stories #1

All Crime Stories #1

vendredi 4 octobre 2013, par Mathieu Doublet

(Art of Fiction / The Art of Fiction / Ed Laroche & Marc Sandroni)


C’est l’histoire d’un criminel qui décide de jouer "son dernier coup". Mais son dernier coup n’est pas de braquer une banque internationale armée jusqu’aux dents. Non, là, il s’agit plutôt de revanche. Une revanche sur un ancien "meilleur ami" qui au fil du temps a bien mieux réussi que lui. Alors quand il rassemble ses collègues et son bras armé russe, Marko, Dodger annonce à tous que, pour partir sous les bravos, il leur suffit de rentrer dans une prison et d’éliminer son pote, un des parrains du crime organisé.

All Crime Comics est un titre clin d’oeil aux comics de genre des années 50 qui parurent après la chute des super-héros. On va y retrouver tous les ingrédients qui font ce genre de bande dessinée, du criminel gominé à la femme fatale en passant par les voitures de courses et les grosses sommes d’argent. The Art of Fiction (on peut penser qu’il s’agit là des deux fondateurs Paul Grimshaw et Erik Warfield (propriétaire et tenancier de la boutique House of Secrets) nous raconte donc une histoire très classique de bandits en trois chapitres. Présentation du projet, historique du pourquoi et bien entendu, la réalisation en elle-même. C’est bien écrit même si on ne comprend pas tout à fait la scène d’ouverture par rapport au reste de l’histoire. Le personnage de Marko semble être majeur dans l’histoire, alors qu’il n’est qu’un élément de plus. Peut-être prendra-t-il plus d’importance par la suite. Car il semble que Dodger revienne dans un éventuel second numéro ce qui peut signifier que cette histoire peut avoir une suite même si elle se lit très bien toute seule.

Deux dessinateurs sont chargés des 36 pages de ce comic-book. Ed Laroche s’occupe des passages concernant l’histoire qui se déroule à la fin des années 80 et Marc Sandroni va dessiner le chapitre se déroulant pendant la jeunesse des personnages. Les dessinateurs ont des styles complètement différents. Laroche a un style épuré, travaillant beaucoup sur les ombres et les contrastes, ce qui donne aux planches une impression de Sin City, d’autant que Marko semble tout droit tiré de l’oeuvre de Frank Miller. Le style est forcément percutant et mais les personnages sont aussi représentés avec pas mal de détails. La colorisation de Tony Fleecs prolonge cette ambiance moite à la lumière crue. Quant à Marc Sandroni, il tape carrément à l’opposé avec des planches ramenant au style de Roy Lichtenstein avec une inspiration plus moderne. Des traits ronds, des personnages nettement plus séduisants et une ambiance forcément marquées par les années 60. Là encore, la colorisation a son importance puisque Andrew Siegel joue la carte 4-couleurs avec points apparents et léger flou des planches.

All Crime Stories nous propose donc une histoire classique et bien menée avec des dessins de qualité. Malgré la présence du comic-book dans un récent numéro du Previews (là où on précommande ses comics), ACS date du printemps 2012. Espérons que Art of Fiction réussisse à récupérer suffisamment de fonds pour nous proposer d’autres comics de cette qualité.


Pour acheter ce comics, autant aller jeter un oeil sur le site d’Art of Fiction, même si les frais de port sont élevés.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0