Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Image Comics > Mind the Gap #6-10

Mind the Gap #6-10

lundi 30 septembre 2013, par Mathieu Doublet

(Image Comics / Jim McCann / Rodin Esquejo)

Elle, suite à un accident dans le métro, est dans le coma. Sauf que la jeune fille a une chance incroyable par rapport
aux autres personnes ayant le même problème de santé : elle peut passer dans le corps des autres comateux. En l’occurrence,
la voilà coincé dans le corps d’une petite fille. Et pour une fois, la fusion de l’esprit et du corps est faite en parfait
accord. Elle se voit donc mieux "attachée" que lors de ses précédentes expériences et si elle a cette occasion, c’est qu’elle
a aussi une mission : révéler pourquoi la jeune fille est dans un si mauvais état. Bien entendu, ce retour à la vie va avoir
des répercussions assez sérieuses aussi bien dans la famille de la comateuse qu’auprès des proches d’Elle, puisque cette dernière
ne manque pas de contacter sa meilleure amie en lui prouvant bel et bien son identité. De quoi compliquer sérieusement les choses ...

Voilà donc le second arc de Mind the Gap dont je vous parlais à la sortie du premier numéro. Je n’ai pas écrit de chronique
à l’issue du premier arc mais j’avais été tout autant séduit. Et avouons que Jim McCann (Return of the Dapper Men, Hawkeye &
Mockingbird
, ...) réussit à garder l’attention du lecteur avec cette suite. Non seulement, il trouve un moyen de faire durer sa
série (avec une Elle vengeresse) ce qui peut permettre à Elle de communiquer avec ses amis mais va lui compliquer la vie de l’autre côté
du coma. Une bien bonne idée qui va permettre au scénariste de développer ce qui se passe dans le "Jardin", endroit où toutes les âmes
errantes se trouvent. McCann ne se limite pas à cela et se permet de donner aussi d’autres réponses, comme l’identité du mystérieux "Hoodie".
Oui, vous allez savoir qui il est mais ne pensez pas que cela vous permette d’y voir absolument plus clair. Car ça ne sera pas le cas : au
contraire, cela implique un rapport de forces encore plus complexe que pendant le premier acte. Grâce aux notes de McCann, on prendra plaisir
à voir l’amour du scénariste pour le théâtre, ce qui a un rôle apparemment très important dans Mind The Gap.

Rodin Esquejo est un dessinateur très précis dans sa représentation des personnages. Alors même si les décors en prennent pour leur grade,
il était quasiment certain que l’artiste n’aurait pas pu tenir les délais. Hé bien, belle et agréable surprise, Esquejo est toujours à bord avec
un trait d’une qualité constante tout au cours de l’arc. Sans parler des couvertures qui sont toujours aussi efficaces. Alors oui, on est au pays
des top-modèles mais de mon côté, ça ne me dérange pas, l’artiste contribuant très bien au mystère du titre dans le choix de ses cadrages.

Mind the gap est donc toujours une très bonne série qui a satisfait mes besoins de réponse mais qui contient toujours un bon nombre d’intrigues.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :

En VF :

Temps Morts (le titre de la VF) est publié en album chez Delcourt. Espérons que le premier volume ait suffisamment de succès pour que le second paraisse.