Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Image Comics > Multiple Warheads : Alphabet to Infinity #1-4

Multiple Warheads : Alphabet to Infinity #1-4

lundi 5 août 2013, par Mathieu Doublet

(Image Comics / Brandon Graham)

Sexica est une ancienne trafiquante d’organe, bossant pour l’énorme Pumpkin Patch. Parmi l’un de ses vols, elle met de côté un sexe de loup qu’elle
greffe sur son petit ami, Nikoli, mécanicien de génie. Celui-ci devient loup-garou et rêve de la vie passée du loup castré. Les deux voient leur destin
changer quand leur appartement est détruit suite au crash d’un vaisseau spatial dont l’auto-pilote était visiblement très mal réglé. Sexica et Nikoli,
à bord de leur voiture consciente appelée Lenin, vont partir à la découverte du pays dans lequel ils habitent à la recherche de la ville impossible.
Parallèlement à tout cela, il y a Nura, qu’on embauche pour retrouver le propriétaire d’une tête. Sauf qu’une fois décapité, le bonhomme en question s’est fait pousser une nouvelle tête et a pris les jambes à son cou. Autant dire que Nura va avoir du pain sur la planche.

Multiple Warheads est un titre sur lequel Brandon Graham (King City, Prophet) a déjà bossé en publiant par exemple un one-shot chez Oni Press avec
ses deux héros. Il reprend son concept de monde complètement foutraque et décide de le développer au travers de mini-séries de longueur variable (3 à 5 numéros par an,
histoire de les soigner correctement). Si intrigue il y a, elle concerne surtout Nura et assez peu Sexica et Nikoli qui ne font que voyager. Alors que voyager, ça ne veut
pas dire que le périple est de tout repos, loin de là. C’est plus qu’il n’y a pas beaucoup de fond dans leur voyage. Des rebondissements, oui, une finalité, vaguement.
L’aventure de Nura est elle beaucoup plus mouvementée et va rencontrer forcément des complications par le biais de garde du corps ou d’autres personnages ayant envie de
garder une certaine intégrité physique. De l’action il y aura donc par paquets même si, arrivé à la dernière partie de cette mini-série, cette aventure n’est pas terminée.
Alphabet to Infinity est donc une mini-série qui demande à être complétée par une autre appelée Ghost Town.

Et là, logiquement, vous vous dites que ce titre ne vaut absolument pas la peine qu’on s’y intéresse. Et vous aurez tort. Parce que Multiple Warheads est une ode à l’anarchie
complète et au graphisme partant dans tous les sens, le but du jeu étant de placer le jeu de mots le plus naze qui soit aussi souvent que possible. Ainsi chaque planche est bourrée
de détails, d’idées complètement barrées et de gags à retardement. C’est vraiment là qu’on retrouve la patte Graham et si vous avez apprécié King City pour son côté déjanté, Multiple Warheads
correspond au même délire, puissance mille. Le dessin est égal à lui-même avec une inspiration mangaïsante évidente mais avalée, digérée, régurgitée puis ravalée et rendue une dernière fois.
A ce style si rond et finalement très organique, il y a des couleurs pastel qui renforce le côté vraiment très particulier de la bande dessinée.

Je ne peux pas vraiment dire autre chose : Multiple Warheads, c’est de la bande dessinée promettant une expérience inédite et la fournissant haut la main quitte à ce qu’on ait l’impression de
ne rien avoir compris à la fin. C’est exactement l’impression que j’ai eue et pourtant j’ai absolument adoré lire ces comics. En attendant la suite, Graham va ressortir chez Image tous les morceaux
de Multiple Warheads publiés de ci de là. De quoi patienter jusqu’à la prochaine dose ...


Pour acheter ce livre :

Il faudra patienter le one-shot à venir je pense avant que le recueil ne sorte.