Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Vertigo > Sweet Tooth #33-40 : Wild Game

Sweet Tooth #33-40 : Wild Game

vendredi 8 mars 2013, par Mathieu Doublet

(Vertigo / Jeff Lemire / Jeff Lemire & Nate Powell)

Gus, Jepperd et leur bande a vécu des moments très difficiles mais avec du recul, on peut dire que les choses vont mieux. Ils se sont
débarrassés du cinglé ayant expulsé les Evergreens et ces derniers sont revenus dans leur base de survie en autonomie. Ceci étant, Jepperd et
Gus sont bien décidés à poursuivre leur chemin, à aller jusqu’en Alaska comme la Bible du père de Gus semble l’indiquer. Avec eux, Wendy, Tom et Cindy
les accompagnent vers la fin de leur périple. Le seul souci, c’est que le cinglé qui a torturé des tas d’hybrides afin de trouver la source de la peste
est toujours en vie, sur la route, à la recherche de ceux qui lui ont mis plus d’un bâton dans les roues. D’autant que le fils de Jepperd est toujours
avec lui et constitue une monnaie d’échange terrible. Le véritable souci, c’est que ses chiens vont les mener chez les Evergreens, et que ces derniers ne sont
pas du tout près à une attaque supplémentaire.

Vous le sentez et vous avez raison, ces numéros sont les derniers de la série de Jeff Lemire. Le scénariste va donc s’attacher à résoudre toutes les intrigues qu’il
a lancé et va donc nous montrer quel destin il a réservé pour ses héros et ses anti-héros. Ca va être l’occasion de moments forcément violents, terribles, touchants même
avec des personnages qui vont au bout de leur idée sur la survie de la population humaine. C’est d’une logique implacable avec une petite pirouette maline concernant le fil
rouge de la série. Le dernier numéro (qui n’est pas sans rappeler celui de Y : The Last Man) clôt magnifiquement la série et réussit à donner ce sentiment messianique mais
outrancièrement religieux.

Pour les dessins, rien à dire, c’est du Powell, qui se soulage un peu avec un numéro 33 qui se trouve à mi-chemin entre l’album jeunesse et la bande-dessinée et qui est un
récapitulatif intéressant et une pause nécessaire avant un dernier acte. Il sera aussi aidé par Nate Powell sur le numéro 34 avec les passages en flash-backs sur les deux frères
ennemis.

On retrouvera dans Sweet Tooth, les thèmes chers à Jeff Lemire : la famille et la fraternité. En plus, on trouvera une réflexion sur l’évolution humaine, ce qui met une bonne claque
aux X-Men par exemple. Vous ne voyez pas le rapport ? Bah, allez donc lire cette excellente série au final très honorable.


Pour acheter ce livre :

En VO :

En VF :