Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > DC Comics > Batman > Batman : Gates of Gotham #1-5

Batman : Gates of Gotham #1-5

jeudi 28 février 2013, par Mathieu Doublet

(DC Comics / Scott Snyder, Kyle Higgins & Ryan Parrott / Trevor McCarthy, Dustin N’Guyen & Graham Nolan)


Si Gotham est devenue la ville qu’elle est, c’est bien entendu en partie à cause des grandes familles comme les Wayne, les Cobblepot ou encore les Eliott. Mais il y a aussi eu la présence de deux jeunes hommes, Bradley & Nicholas Kane, hommes de science et d’architecture, qui ont réussi à concevoir des ponts qui peuvent connecter l’île de Gotham au reste de l’Amérique. Et comme cela fonctionne parfaitement, les architectes se retrouvent à construire les plus hautes tours que la ville ait jamais connu. Cela tombe bien : c’était le rêves des frères Kane.

Et Batman dans tout cela ? Hé bien, il semblerait qu’une charge très importante de Semtex ait été achetée récemment et que les explosifs sont à Gotham. Le justicier enquête bien sûr mais se voit pris de court quand trois ponts de la ville explose simultanément. Avec les portes de la ville, les grandes familles chuteront. Un tel adage n’annonce rien de bon.

Dans la sacro-sainte continuité, Gates of Gotham se trouve après le retour de Bruce Wayne, après la fondation de Batman Incorporated et bien entendu avant les évènements du New 52 et la cour des hiboux. On remarque le nom de Scott Snyder sur les couvertures puisqu’il a participé à l’élaboration de l’histoire. Tout cela n’est pas très étonnant puisqu’il développe déjà quelque chose qu’il a utilisé lors de son run sur Detective Comics : le passé de Gotham City. Pourtant, tout cela est assez prévisible et la construction récit du passé / récit du présent ne laisse que peu de doutes quant à l’identité du vilain. Il n’en reste pas moins que le co-scénariste et dialoguiste Kyle Higgins ne s’en sort pas trop mal pour nous divertir et fait sonner les personnages assez justes (surtout dans les carnets de Nicholas Kane).

Aux dessins, il s’agit de l’oeuvre de Trevor McCarthy qui a déjà bossé pour Marvel et DC et notamment dans l’univers Batmanien (il a déjà dessiné Nightwing et Batwoman entre autres). Le dessin a du style, tout comme les couvertures et on sent que l’artiste s’est fait plaisir en dessinant la Gotham du XIXème siècle en plein essor. L’artiste est visiblement à l’arrache sur la série et se voit épaulé par Graham Nolan qui fera toute la mise en scène à partir du troisième numéro et par Dustin N’Guyen sur le numéro 4. Pas très étonnant de retrouver l’artiste de Wildcats 3.0 ou des Lil Gotham sur cette mini-série, tellement son trait et celui de McCarthy sont voisins. Au final, on en a aussi pour son argent même si le tout n’est pas extrêmement folichon.

Gates of Gotham est donc une mini-série Batmanienne en demi-teinte qui a pour elle de faire apparaître Cassandra Cain et de créer un nouveau vilain qui pourrait bien être un des nouveaux ennemis réguliers de la chauve-souris, même si cet ennemi a un objectif assez unique dans son délire. Le côté "on creuse dans le passé de Gotham" est lui aussi intéressant mais sa qualité se basera aussi sur la façon dont DC l’utilisera.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0