Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Marvel Comics > Civil War > Civil War : Young Avengers & Runaways TPB

Civil War : Young Avengers & Runaways TPB

mercredi 20 juin 2007, par Mathieu Doublet

(Marvel / Zeb Wells / Stefano Caselli)

Ce TPB reprend les 4 parties de la mini-série du même nom. J’avoue qu’en ayant lu ce TPB, j’ai eu l’impression que me gâcher la lecture du volume 2 de Runaways. De même que la fin de la mini-série Young Avengers. Si vous voulez lire ces séries en en profitant à 100%, prenez-les avant ce TPB qui n’a pas vraiment beaucoup d’intérêt en ce qui concerne Civil War.


Les fugitifs sont au marché de Santa Monica. Ils ne sont plus en fuite de leurs parents, des super-vilains (allez lire l’excellent premier volume de Runaways) mais de l’orphelinat dont ils se sont échappés et où ils ont été placés par Captain America lui-même (quoique ça n’est pas si sûr, je suis assez en retard sur la série mensuelle ...). Ils ne sont pas réellement au courant de la guerre civile qui vient d’avoir lieu mais vont être directement confrontés à la loi de l’enregistrement des super-héros quand un de leurs précédents adversaires, Flag Smasher, est pris à parti par des soldats spécialisés du SHIELD. Un de leurs membres va d’ailleurs être touché par un missile lancé par un hélicoptère.

Le membre en question est censé être le fils d’Ultron et le programme d’Ultron est aussi celui du Vision qui fait partie des Young Avengers. Les deux androïdes entrent donc en contact et le premier réflexe des Young Avengers est d’aller aider les fugitifs, d’autant plus qu’ils comptent bien rejoindre les rangs de Captain America par la suite s’ils arrivent à localiser sa cache secrète. Mais les fugitifs ont-ils réellement besoin d’un coup de main et vont-ils prendre parti dans la guerre civile.

Zeb Wells fait ce qu’on lui demande à savoir un récit mettant en scène des adolescents à pouvoirs, confrontés non seulement au SHIELD (qui va déléguer le sale boulot d’ailleurs) mais aussi à des adversaires pour le moins puissants. Sans être un fanatique des deux séries des équipes qui se croisent, j’ai eu l’impression que le scénariste respectait les personnages et leur background (avec sa bonne dose de spoiler mais au moins, cela permet de voir que la personnalité des ados et leur évolution n’est pas mise de côté pour l’occasion de ce crossover).

Son scénario solide mais sans grande originalité est illustré très joliment par Stefano Caselli qui utilise un style italien inspiré par l’école japonaise. On trouvera donc un dessin "branché" mais en même temps assez stylé (ce qui m’a parfois fait pensé à Frezzato). Dommage que les couleurs de Daniele Rudoni soient si fades. La plupart du temps, les cases sont monochromes avec différentes teintes de couleur. Cela ne donne pas beaucoup de relief aux cases et une certaine monotonie endort l’oeil.

Bref, en ce qui concerne Civil War, il n’y a pas grand chose d’utile (on ne voit même pas les Young Avengers rejoindre Cap’ et sa bande de rebelles). Par contre, pour les fans de Runaways ou des Young Avengers, il y a matière à une belle histoire et qui sait, un moment important pour les deux équipes adolescentes, dont on se plait à espérer une nouvelle rencontre, qui sait, une fusion.


Pour acheter ce livre :

En VO :

En VF :

La mini-série est parue dans la revue kiosque Marvel Icons Hors-Série #10.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0