Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Premiers essais > Pantha #1

Pantha #1

mercredi 19 septembre 2012, par Mathieu Doublet

(Dynamite Comics / Brandon Jerwa / Pow Podrix)


La déesse égyptienne Sekhmet était chargée de la destruction, de la pestilence et de la guerre mais quand elle a dépassé les bornes, le dieu Soleil Ra l’a décomposée en plusieurs traits qui se sont incarnés dans différentes femmes en quête de rédemption. La dernière femme à posséder l’un de ses traits est Pantha, une jeune femme ayant de nombreux talents dont la possibilité de se transformer en panthère.
Pour l’heure, Pantha est contactée par le magicien Pendragon qui lui propose ses services afin que la belle n’affronte pas les forces du Chaos seule, si elle est convaincue que les enlèvements sur lesquels elle enquête y sont liés. Les pistes la mènent dans un coin perdu du New Mexico, où plein d’immigrés sans papiers ont disparu.

Pantha est une héroïne tirée des pages de Vampirella à l’époque des publications Harris. Il n’en fallait pas moins pour que Dynamite ne cherche à développer un peu plus la licence de la demoiselle de Drakulon. Et voilà donc Brandon Jerwa (qui scénarise maintenant la série régulière de la demoiselle vampire) prendre en charge aussi sa copine féline. Le scénariste a le bon goût de nous épargner le traditionnel premier arc "origines" et de plier ce passage obligé en une page. Ca va vite, c’est efficace et il reviendra ponctuellement sur le passé de son héroïne à divers moments pour donner un peu de consistant à la fois à la recherche de rédemption et au combat contre l’adversaire du moment qui a bien entendu sa propre motivation mystérieuse.

Pow Podrix est un jeune dessinateur qui fait pile poil ce qu’on lui demande à savoir dessiner des jolies filles et des mecs trop musclés et cadrer sur le popotin de Pantha pour montrer qu’elle est super rapide. Je trouve que son dessin est encore très influencé par une école d’animation à l’américaine relativement classique qui donne parfois une sensation de dessins passe-partouts. L’artiste devra trouver son chemin parmi toutes les influences qu’il peut avoir et qu’on retrouve parfois sur une case ou une autre. Le résultat est satisfaisant et comblera les amateurs des productions Dynamite.

Au final, sans être renversant ce premier numéro de Pantha fait ce qu’on lui demande. En fait, vous savez déjà, sans lire l’histoire, si vous êtes client de ce genre de productions ou pas.


Mes petits paris :

Envie de lire la suite ? Oui mais sans un énorme enthousiasme.
Parution de la suite ? Oui, on en est à la énième déclinaison de la série Vampirella, c’est que ça doit se vendre. Dynamite a déjà décidé que la série est prévue pour être régulière.
Publication du recueil ? Oui aussi, Dynamite n’oublie jamais de compiler ce qu’elle a sorti.
Traduction de VF ? Ca m’étonnerait mais je crois que tout dépendra des résultats de Vampirella en VF, vu que le premier arc est sorti et que les volumes avec des auteurs reconnus ne sortiront que plus tard. Une histoire à suivre de près donc.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0