Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Image Comics > Chew > Chew #21-25 : Major League Chew

Chew #21-25 : Major League Chew

samedi 28 juillet 2012, par Mathieu Doublet

(Image Comics / John Layman / Rob Guillory)

Si le directeur du DFA Mike Applebee est en train de mélenger Gene Kelly et Michael Jackson sur le trottoir, c’est qu’il s’agit
d’une merveilleuse journée pour lui : la journée où il va pouvoir virer Tony Chu de ses services. Enfin, "virer" est un grand mot ;
pour le duo Chu / Colby, il va s’agir de réaffectation dans des services différents. John Colby va se retrouver au service exclusivement
féminin du USDA où chaque agent est partenaire d’un animal cybernétique et pour John, il s’agira de l’agent Buttercup, un lion qui lui
fait la tête. Mais ça n’est rien face à ce que Tony va subir puisque ce dernier est affecté à la circulation. A lui la joie du casque surplombé
d’un gyrophare et du kilt rouge. Autant dire que le détective n’est pas aux anges mais qu’il va tout de même réussir à passer une bonne journée.
Tout aurait donc pu se dérouler sans accroc, si Tony n’était pas un jour agressé par une bande de malades avec un projet des plus particuliers.
Et pendant ce temps, Mason Savoy continue d’avancer dans son étrange plan et se voit en face d’une jeune personne très têtue.

C’est donc une nouvelle époque qui démarre pour les deux détectives et qui va se traduire par un enchaînement de situations pour tous les autres
protagonistes. John Layman réussit donc à faire bouger tout son petit monde et à avancer dans son intrigue générale. Et si tout cela n’était pas suffisant,
il se permet même de créer d’autres personnages à pouvoir relatif au goût, entre le peintre qui fait des peintures si réalistes que les lêcher donne le goût
véritable du plat modèle ou le garçon de café et fait des lattes donnant des ordres à celui qui le boit. Un dernier modèle de cibopathe est encore proposé mais pour
ce dernier, je vous laisse la belle surprise. Si le scénariste va parfois là où on l’attend (notamment avec John Colby), il réussit à créer une fois de plus des
situations décalées et donc forcément drôles. Layman n’oublie pas les moments bien gores mais tout cela est placé dans un cadre tellement ridicule que cela ne peut être
que comique.

Pas beaucoup de choses à vous dire sur le travail de Rob Guillory qui est toujours aussi excellent. Si il n’y a pas grand chose à lire de véritablement comique sur
les divers affichages, cela divertit toujours. Le truc le plus fun est de voir quels sont les photos de film qui sont utilisées sur les différentes planches car cela
apporte toujours quelques gags de plus. Pour le reste, les agents de l’uSDA sont toujours aussi bien fournies, l’agent Buttercup est vraiment irrésistible et la page finale
de cet arc est toujours simplement royale.

Cinquième arc et pour ma part, toujours autant de plaisir à lire cette série qui ne perd ni pouvoir comique ni fraîcheur. Pour retrouver le sourire, Chew est la solution la
plus efficace en matière de comic-books.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.fr :

Sur Amazon.com :

En VF :

Le tome 4 sort en septembre 2012, donc il faudra être encore un peu patient.