Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Marvel Comics > Civil War > Civil War TPB

Civil War TPB

mardi 5 juin 2007, par Mathieu Doublet

(Marvel / Mark Millar / Steve McNiven)

Ce TPB reprend les 7 parties de la mini-série ainsi que toutes les couvertures (normales, variantes, ... : la totale, quoi !)


Une bande de jeunes super-héros (les New Warriors) ont pour habitude d’être suivis par une équipe de télévision qui tourne une émission de télé-réalité. Speedball, leur leader, est bien content de leur tuyau. Il y a une belle brochette de super-vilains qui sont en train de vacquer à leurs occupations quotidiennes. Et pour beaucoup, leur "pouvoir" vient d’accessoires ou d’armures spéciales. Même si l’un des coéquipiers de Speedball lui dit que les New Warriors tentent le diable en affrontant des ennemis qui leur sont supérieurs, Speedball lance son équipe direct sur les ennemis. Si l’attaque se déroule bien, le super-vilain Nitro crée une explosion nucléaire ... juste à côté d’une école.

A partir de ce moment-là, le public se pose la question suivante : les super-héros ont-ils le droit d’agir sans entraînement préalable ? Et s’ils ont le même but que les policiers ou autres militaires, ils doivent aussi pouvoir être tenus responsables d’éventuels incidents. Du coup, le gouvernement lance un ultimatum : tous les super-héros doivent se rendre au SHIELD, révéler leur identité secrète et travailler pour le gouvernement. Cela pose bien entendu un vrai problème concernant la liberté des super-héros et un problème de sécurité pour leurs proches. Iron Man est pour, Captain America est contre. Deux camps vont se monter ... et se mettre dessus.

Marvel avait lancé Avengers Disassembled, événement important qui n’avait pas eu l’effet escompté. Cet événement mena directement à une autre saga, celle d’House of M. Mais devant les gros sabots de DC avec son titanesque Infinite Crisis, ses mini-séries et ses numéros tie-ins, Marvel devait réagir. Alors que les deux maisons d’édition approchaient l’idée d’un enregistrement des super-héros quasiement au même moment, Marvel sortit le grand jeu en faisant de cette loi l’enjeu majeur et de quoi séparer les alliés d’antan.

C’est Mark Millar qui se charge de l’histoire (ben oui, Bendis avait déjà rédigé les deux grosses sagas précédentes) et avec un scénariste aussi bourrin, ça n’était pas gagné d’avance. Heureusement, moults rebondissements (dont de réellement sérieux) vont apparaître dans Civil War, en faisant un moment incontournable de l’univers Marvel. Du coup, grands moments et grands combats se succèdent. Tout n’est pas rose pour autant. Avec tant de séries reliées (et donc tant de TPB à publier aussi), Civil War possède quelques trous. Rien de bien dommageable mais tout de même de quoi donner un sentiment d’inachevé. Quand ce n’est pas de l’incompréhension pure (mais que font réellement Susan Richards et Ben Grimm dans cette histoire si on lit aussi leur série régulière ?), il manque beaucoup de références (par exemple, pour les personnages de Namor ou bien de Spider-Man). Tout cela montre bien, aussi bien chez Marvel que chez DC, que des événements aussi énormes sont de vrais cauchemars à gérer. Il est quand même dommage que ces rappels n’aient pas été ajoutés dans le TPB dont quelques pages ont eu de jolis ratés.

Il fallait une star pour illustrer cet événement et Marvel fait confiance à l’un de ses Young Guns : Steve McNiven. Et l’éditeur a bien eu raison. Entre expression des personnages et impression énorme des combats, le dessinateur fait des merveilles. L’encrage de Dexter Vines et les couleurs de Morry Hollowell achèvent les superbes planches.

Civil War est donc meilleur qu’Infinite Crisis, ne serait-ce que grâce à sa fin surprenante et malgré les facilités utilisées au cours du TPB. Il est seulement dommage que ce TPB ne se suffise pas réellement à lui-même comme il était promis par Joe Quesada. A part ça, voilà un tournant pour beaucoup de personnages. Espérons que la maison des Idées ne fasse pas demi-tour tout de suite et exploite intelligemment (et pas seulement commercialement) cette bonne histoire.


Pour acheter ce livre :

En VO :

En VF :

Civil War est publié en kiosque chez Marvel France / Panini.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0