Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Ninjasaur Volume One

Ninjasaur Volume One

mercredi 22 août 2012, par Mathieu Doublet

(Autopublié / Jason Horn)

Ninjasaur est un ... dinosaure ninja, un stégosaure pour être plus précis. Il a un chat, une petite maison tranquille où
il regarde avec un plaisir non dissimulé des infomercials, vous savez, ces publicités d’une demi-heure vous encourageant à
acheter des blenders ou des couteaux révolutionnaires quand il ne s’agit pas de perdre du poids de façon importante en un minimum
de temps. A part cela, Ninjasaur ne se souvient plus très bien du comment et du pourquoi de son existence mais s’en contre-fiche
pas mal parce qu’il a régulièrement des ennemis à affronter, des ennemis demandant de mettre tout son sens ninja en action.
Des adversaires tels que le Ninjazi (le ninja nazi, si, si), un rhinocéros qu’on croirait tiré du dessin animé des tortues ninja,
un robot tentaculaire, Napoléon, un fantôme et le Professeur Deadbones, un squelette
armé d’un flingue temporel.

Bon déjà rien qu’avec ça, ça devrait vous donner envie de lire ce titre tout public tellement le héros et ses ennemis sont
délirants. Mais on sent bien que Jason Horn a des idées derrière la tête, il y a des personnages qui surveillent Ninjasaur de très près et
beaucoup trop d’allusions aux voyages temporels pour que tout cela soit bien innocent. Dans les bonus de ce bouquin, l’auteur nous révèle qu’il
a toutes ces idées depuis déjà 4-5 ans et visiblement, il en a pas mal d’autres en stock.
D’abord publié sous la forme de webcomic, Ninjasaur et son auteur sont passés par la case du projet Kickstarter
afin de réaliser une version papier. On y perd la couleur ce qui est parfois un peu dommage, car on y perd en relief mais au final, en voyant ce que Horn produit sur son site,
je trouve que proposer une version noir & blanc n’est pas si mauvaise. Non pas que Horn fasse du mauvais boulot mais je crois que je préfèrerais quelque chose
de plus simple (ou semblant plus simple) comme on peut le voir par exemple chez Steve Hamaker, l’artiste-coloriste bossant avec Jeff Smith.

Au final, je suis encore bien content d’avoir contribué à ce projet parce le bouquin est très distrayant et promet de bonnes choses dans l’avenir. Si Horn décide
de remonter un projet pour le volume 2, je serai de la partie.


Pour vous procurer ce livre, rien de tel que de visiter le site de Ninjasaur. Il vous en coûtera 19$, frais de port compris,
pour un bouquin de 150 pages avec tous les strips / pages de Ninjasaur ainsi qu’un ensemble de pin-ups et un sketchbook.