Onirique Comics 7.1

Accueil > Para-comics / Meta-comics > Les nouveaux gardiens #1-2

Les nouveaux gardiens #1-2

samedi 4 août 2012, par Mathieu Doublet

(Wanga Comics / Alexandre Fiévet / Vincent Maria)

Alors que les gardiens commencent à se faire des cheveux gris, ils décident de renouveler leurs rangs. Pour ce faire, ils
décident de monter une espèce d’émission de télé-réalité et de composer une nouvelle équipe de jeunes super-héros. Seulement,
faire du show, c’est bien sympathique mais encore faut-il que les héros en herbe réussissent à s’améliorer car ils seront bien
obigés d’affronter autre chose qu’un super-vilain de simulation. Et comme toute émission de ce genre, elle a son lot de détracteurs
ou de jeunes gens qui n’y portent pas grande attention. C’est le cas d’Alex et de Mike qui ont visiblement quelque chose d’important
sur le feu. Mais concilier leur projet secret ainsi que leur vie affective semble être difficile.

Pourquoi placer Les nouveaux gardiens dans la partie "Para-méta comics" ? Parce que la série fait partie de ces bandes dessinées françaises
qui adoptent un format comics aussi bien par la taille que par le sujet. Il sera donc question de deux épisodes de 22 pages (pour une première
époque qui en est composé de 6 - 4 en compressant au maximum). A la base d’un projet du dessinateur, Alexandre Fiévet écrit les aventures d’une bande
de jeunes dont on ignore encore les personnalités et qui vont se retrouver sous les projecteurs d’une émission de télé-réalité, ce qui va les obliger
à avoir des résultats satisfaisants sous peine de honte publique. Bien entendu, une menace plane, que soit celle que prévoit les gardiens ou une autre,
plus terre-à-terre.
C’est finalement dans la mise en place des éléments qu’on retrouve le meilleur du comic-book. Si j’ai aimé l’écriture des personnages
et les dialogues qui sonnent justes, il y a tout de même un souci de décompression et si on en apprend suffisamment en deux numéros, j’imagine que
cela serait un peu trop maigre avec un seul. Si le concept de télé-réalité était une bonne idée quand le projet comptait 15 super-héros (on apprend dans
les interviews des auteurs que c’était l’idée initiale), je n’en ai pas bien compris l’utilité avec une équipe déjà constituée, d’autant qu’on ne s’aperçoit
que très peu des réactions du public. Peut-être que tout cela sera explicité par la suite avec le plan des grands méchants. Résultat, toute la partie télévisuelle
empiète sur la destinée des deux jeunes hommes qui vont se révéler de meilleurs super-héros. A noter que le numéro 2 contient un cliffhanger très sympathique.

J’ai aussi été agréablement surpris par les dessins de Vincent Maria. Bien entendu, on est sur un premier projet par un dessinateur qui doit gagner sa vie à côté et
qui ne peut pas se concentrer uniquement sur son projet. Il ne faut donc pas s’attendre à la qualité qu’on trouve chez les deux grandes maisons d’éditions mais Maria
ne dénoterait de pas mal de productions américaines chez des petits éditeurs. Le second numéro m’a paru parfois moins bien dessiné mais contient plus de personnages
en action. Ceci étant, je n’ai jamais décroché de l’histoire et le résultat global avec les belles couleurs de ZigEnfruke est satisfaisant.

Globalement, j’ai donc passé un bon moment, et on est dans un projet qui mérite d’être soutenu malgré le prix élevé de chaque comic-book. Au rythme d’un comic-book
par an, il ne faudra plus attendre longtemps pour le numéro 3 qui espérons-le arrivera sur papier et bénéficiera d’un peu plus de relecture que le numéro deux.


Pour acheter ces livres, rendez-vous sur le site de Wanga Comics.