Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Plume #1-5

Plume #1-5

mercredi 30 octobre 2013, par Mathieu Doublet

(Autopublié + Devil’s Due / K. Lynn Smith)

Si Vesper Grey et son compagnon Corrick sont dans de graves ennuis, c’est que la jeune femme a un caractère explosif qui est du genre à ne pas calmer les choses à la moindre petite contrariété. En l’occurrence, la contrariété, c’est une bande de cowboys qui l’empêche de récupérer un coffre dans lequel se trouve un formidable trésor à savoir le masque des Seraphims qui procure à celui qui le porte des ailes de feu ainsi qu’une vitesse prodigieuse. Un gadget auquel Vesper ne peut absolument pas résister.

K. Lynn Smith a créé un projet Kickstarter pour passer du webcomic au comic-book papier bien imprimé.
Et autant dire que ça a été une réussite puisque l’artiste a reçu trois fois la somme espérée. Au final, à quoi a-t-on droit ? A 26 pages de bandes dessinées mettant en scène nos deux héros dans une scène d’ouverture puis une scène nettement plus longue sur le passé de Vesper Grey et la raison pour laquelle on la voit entourée de cowboys à ses pieds. C’est un peu maigre mais le second numéro était en cours de réalisation au moment où le premier passait par la case impression.
Du coup, autant dire qu’on n’avance pas énormément dans l’histoire et qu’il s’agirait presque plus d’une introduction que d’un véritable premier chapitre. Ceci étant, les personnages sont très sympathiques, et le duo entre la tête brûlée et la personnalité plus posée fait des merveilles. On sent bien tout le potentiel qu’ont ces deux personnages à la fois du point de vue aventure et du point de vue comique.

Si K. Lynn Smith a aussi réussi son projet, cela tient certainement à son trait. Avec sa paire de protagonistes très séduisants, l’auteur n’hésite pas à taper dans l’oeil du lecteur avec un trait épais légèrement anguleux mais aussi beaucoup de rondeurs dans les visages notamment des yeux énormes qui renvoient bien entendu à l’école du manga mais aussi à la façon dont les italiens se sont accaparés du style, notamment Barbara Canepa, la co-créatrice de Skydoll. Si la mise en scène est très réussie, j’aurais aussi aimé voir plus de décors dans certaines scènes. Les effets de tramages font en partie leur travail mais j’ai tout de même eu comme une impression de vide à certains moments.

Globalement, j’ai beaucoup aimé ce premier numéro de Plume même si celui-ci m’a paru trop court. Pour la suite, ou même certainement la réédition de ce premier chapitre, Smith aura droit au
soutien de la maison d’édition Devil’s Due
qui démarre une seconde vie. Espérons que le comic-book paraisse directement en graphic novel, ce qui lui donnera plus de poids en une lecture. En attendant, vous pouvez toujours vous régaler avec les pages disponibles sur le site du webcomic qui continuera à être mis à jour.


Mise à jour suite à la lecture des cinq premiers numéros : Le projet Kickstarter est enfin arrivé à sa finalité et Devil’s Due aura envoyé chaque numéro au moment de sa parution. Le sentiment de la lecture du premier numéro sera forcément minimisée puisqu’on en apprend beaucoup plus sur chaque personnage et qu’il y a à la fois une histoire de vengeance et que les artefacts que recherchent Vesper sont plus nombreux. Bref, tout l’univers s’en trouve enrichi, de nouveaux personnages font leur apparition et on y gagne beaucoup.

Ceci étant dit, pour cinq numéros, l’intrigue n’avance pas beaucoup, la faute à une mise en page favorisant les grandes cases. Ca pourrait être une bonne chose mais K. Lynn Smith ne varie pas suffisamment la disposition de ses personnages à mon goût.

Malgré le "Series Finale" inscrit sur la couverture du numéro 5, on sait qu’il y aura une suite. Il en faut une, c’est obligatoire, la lecture de la mini-série ne vaudrait pas grand chose sinon. Et je vous avoue que je suis assez pressé de lire cette suite malgré les défauts que j’ai pu souligné. Mais je pense le faire en recueil pour ne pas être frustré par la décompression du récit.