Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Marvel Comics > Annihilation Book One HC

Annihilation Book One HC

lundi 28 mai 2007, par Mathieu Doublet

(Marvel / Keith Giffen, Dan Abnett & Andy Lanning / Mitch Breitweiser, Scott Kolins, Ariel Ollivetti & Kev Walker)

Ce tome hardcover comprend :
- Drax the Destroyer #1-4
- Annihilation Prologue
- Annihilation : Nova #1-4


Tout commence par une station prison de haute sécurité dénommé le Kyln. En son sein, des brutes épaisses, des criminels extra-terrestres isolés pour éviter qu’ils recommencent à tuer à peu près tout le monde. Cette station va curieusement exploser. De quoi s’échapper facilement pour des super-vilains rusés. Ce sera le cas de Drax le Destroyer, de Lunatik, des Blood Brothers ainsi que d’un Skrull.

Mais c’est sur Terre que tout ce petit monde arrive. En Alaska, précisément. Si l’endroit a l’avantage d’être peu surveillé, les extra-terrestres comprennent bien vite qu’il ne sert à rien de rester ici et que la Terre est finalement peu avantageuse. Il ne leur reste plus qu’à recruter de force les habitants de Coot’s Bluf, petite bourgade comptant 2816 âmes afin qu’ils récupèrent tout ce qui est utilisable des décombres afin de construire un vaisseau qui leur permettrait de s’échapper.

Quelque part ailleurs dans l’espace infini, une armée de créatures encore inconnues laisse sur son passage destruction et désolation. Leur avancée est imparable, écrasant tout ceux qui sont dans leur ligne de mire.

Pour tout vous dire, je ne suis pas super fan des histoires d’extra-terrestres, je ne suis pas un fan absolu de Captain Marvel, mais je sais ce qu’est un Skrull, un Kree et la haine réciproque qu’entretiennent les deux races. Mis à part ça, c’est assez flou. Et premier bon point pour ce bouquin, même si on n’y connait pas grand chose en matière spatiale marvelienne, on n’est pas perdu pour autant. D’autant qu’à partir de Annihiliation : Prologue, on a droit à des fiches explicatives sur les principaux protagonistes ce qui apporte des informations utiles de façon assez claires.

Pour le reste, Drax the Destroyer est une mini finalement assez dispensable. Elle a au moins le mérite d’être bien écrite et surtout joliment dessinée par Mitch Breitweiser. On assiste à la création de la paire Drax / Cammi qui n’est pas sans rappeler récemment des paires comme Cassie et Vlad dans Hack / Slash ou bien le Monolith et ses deux amies humaines dans la série de Gray et Palmiotti chez DC. La confrontation de deux caractères complètement opposés et l’insouciance complète de Cammi sont bien amenés et amusants même si déjà lus.

La partie Annihilation plonge rapidement dans le gros du sujet avec un méchant bien connu, image monolithique s’il en est et qui garde une puissance peu égalée. La menace est donc bien présente et bien ressentie de la part du lecteur. Ce prologue présente les personnages qui seront développés par la suite dans des mini-séries respectives. On pense bien entendu à la structure de Seven Soldiers à son prologue, ses mini-séries qui se coupent et son épilogue. Marvel semble suivre le même chemin même si le but est moins complexe. On n’est pas dans le cas d’un tout mais de différents éléments tâchant de remettre à jour tout l’univers spatial de Marvel.

Si le prologue est malheureusement confié à Scott Kolins en majeure partie (qui dessine des soldats de la Nova Corps assez risibles), la mini-série Nova sauve les meubles graphiquement grâce au bon travail de Kev Walker. Pour l’histoire, les deux parties sont complètement indissociables l’une de l’autre. On verra avec le prochain hardcover si les prochaines mini-séries Annihilation sont aussi indispensables.

La conclusion ne sera pas étonnante : si vous voulez vous mettre à jour à propos de l’univers Marvel jusque dans ses frontières les plus éloignées, alors ce bouquin est fait pour vous. Si vous n’êtes intéressés que par les X-Men, Spider-Man et le côté urbain de la maison des idées, passez votre chemin.

Note : le second livre est disponible depuis début mai et le troisième sortira courant juillet.


Pour acheter ce livre :

En VO :

En VF :

Annihilation est publiée dans le cadre d’une revue kiosque chez Marvel France.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0