Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > DC Comics > Batman > Batman : Eye of the Beholder HC

Batman : Eye of the Beholder HC

mardi 1er mai 2012, par Mathieu Doublet

(DC Comics / Tony S. Daniel / Tony S. Daniel, Steve Scott & Andy Smith)

Ce recueil reprend les numéros 704 à 707 et 710 à 712 de la série régulière Batman. Ce sont presque les derniers numéros avant New 52.
Les numéros manquants 708 et 709 font partie d’un crossover signé par David Hine et le 713 est un one-shot signé Fabian Nicieza.

Kitrina Falcone a des envies de justice, ce qui est assez particulier quand on connaît la famille de mafieux d’où elle provient. Voilà pourquoi elle marche carrément sur les plates-bandes de Batman & Robin qui sont obligés de la sauver quand elle se décide à poursuivre The Reaper. Une fois leur bonne action remplie, Dick reçoit la viiste d’un second Batman, le super-chef de Gotham, Bruce Wayne en personne qui lui remonte les bretelles en lui expliquant qu’il a intérêt à faire en sorte que Kitrina arrête de jouer les justicières. Ca va être d’autant plus compliqué pour Dick, que Selina Kyle, mentor de la jeune fille, n’est pas forcément partante pour l’aider. Si cela n’était pas suffisant, Grayson reçoit la visite au sein des entreprises Wayne de Sasha Lo, une jeune femme d’affaires qui est prête à acheter une belle partie d’un quartier mal-famé de Gotham afin de lui redonner une chance en le réhabilitant et en construisant de nouveaux immeubles. L’offre est à la fois soudaine et étrange, si bien que les entreprises Wayne la refuse. Bien joué, il y a une histoire d’artefact ancien et maudit qui se cache derrière tout cela.

Eye of the Beholder contient pas mal de morceaux intéressants à ajouter au Bat-verse : la petite tension entre Dick et Sasha n’est pas sans rappeler celle qui existe entre Batman et Catwoman, il est question de relation entre parents et enfants avec des destinées et des héritages différents, le côté sombre de Gotham obtient une explication supplémentaire ... mais Tony Daniel n’arrive pas vraiment à capitaliser sur ces bonnes idées. De même la seconde partie du recueil, Pieces, tente elle aussi de prolonger The Long Halloween avec le retour d’un Two-Face bien embêté parce qu’il a perdu sa pièce fétiche. Et les relations père-fille se poursuivront avec un Riddler relooké et toujours aussi revanchard. Le souci, c’est que tous ces éléments donne plus un sentiment d’empilement que de travail de fonds. Daniel aurait pu prendre quelques unes de ces idées et les approfondir quitte à les développer sur six numéros en travaillant sur ses personnages. A la place, il met en scène des courses poursuites où le travail de détective se borne à suivre les traces des vilains. Le scénariste ne sait d’ailleurs pas comment exploiter Robin (à moins qu’on le lui interdise), ce qui fait que Damian est toujours assigné à la Batcave. C’est assez decevant d’autant que Daniel se sert de cette excuse par deux fois pour éliminer le jeune prodige du scénario.

Au moins les trois premiers numéros sont vraiment très jolis. Tony Daniel s’engage dans une voie qui risque de faire de lui le digne héritier de Jim Lee. Avec aussi l’impossibilité de gérer plusieurs numéros réguliers à la suite. Arrivent donc Steve Scott et Andy Smith pour les trois parties de "Pieces". Steve Scott ne démérite pas, il a un style différent, moins fin que celui de Daniel, avec parfois quelques ressemblances avec le boulot d’un Cameron Stewart par exemple. Par contre, j’ignore si c’est Scott ou Smith qui dessine les toutes dernières cases, mais Dick Grayson se voit affublé d’un physique de bodybuilder tout simplement horrible. Ca casse un peu beaucoup la qualité de l’ensemble même si ce ne sont que quelques cases.

Eye of the Beholder est donc un recueil moyen réservé aux fans de Batman qui auront leur dose, mais une dose classique aussi bien au niveau du scénario que des dessins. Espérons que Daniel se rattrappe avec le relaunch de Detective Comics lors du New 52.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com : (couverture dure puis souple)

Sur Amazon.fr :