Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > DC Comics > Green Lantern > Green Lantern Corps TPB 6 : Revolt of the Alpha-Lanterns

Green Lantern Corps TPB 6 : Revolt of the Alpha-Lanterns

mardi 21 février 2012, par Mathieu Doublet

(DC Comics / Tony Bedard & Sterling Gates / Ardian Syaf & Nelson)

Ce recueil contient les épisodes 21, 22 et 48 à 51 de la série regulière et fait donc suite au volume consacré à Blackest Night.


L’époque de la Blackest Night est révolue et il est temps chez les Gardiens de sentir le vent tourner. C’est ainsi que Ganthet, qui a un temps porté l’étendard de l’espoir, décide non pas de réintégrer l’équipe de ses pairs mais plutôt de rentrer à 100% dans le Green Lantern Corps. Il décide donc de se forger sa propre bague et sa propre lanterne même si cela lui demande un effort plus que considérable. Et pendant ce temps, John Stewart est reçu par les Gardiens. Ce qui devrait en temps normal être synonyme de mauvaises nouvelles (d’autant que Boddika l’Alpha-Lantern est présente) est en réalité une mission à accomplir. Boddika n’a plus de nouvelles du sergent Stel, robot affecté au secteur 3009 et chargé d’enquêter sur sa propre planète, Grenda, qui ne donne elle non plus signe de vie (façon de parler). Comme Boddika souhaite arriver discrètement, elle demande donc l’aide de l’ancien militaire afin d’aborder les choses le plus finement possible. Bien entendu, il y a une belle anguille sous la roche.

Tony Bedard a visiblement un plan qu’on lui a confié et qu’il faut mettre à bien. Pour cela, il doit changer les Alpha-Lanterns et donner une bonne raison à tout cela. Alors se révèle le grand vilain derrière toute cette histoire, un grand vilain qui ne reste pas caché longtemps puisqu’il ouvre le second numéro de ce recueil après le premier qui reste globalement une introduction. Et là, autant dire que ceux qui sont derrière Return of Superman doivent être contents de la rentabilité des personnages qu’ils ont créés. D’un autre côté, après l’utilisation à outrance de Superboy Prime dans Infinite Crisis et dans Sinestro Corps (si je ne m’abuse), le retour de ce personnage montre soit que DC cherche à faire sonner une quelconque corde chez les lecteurs fans de l’univers ou bien qu’ils n’ont plus beaucoup d’idées. Copiant une partie de la trame de Blackest Night, le scénariste réussit donc à atteindre son but : faire péter ce que les Alpha-Lanterns avaient de particulier. On peut penser que c’est dans la droite logique de l’univers des Green Lanterns avec l’arrivée imminente de War of the Green Lanterns mais au final, tout cela sonne un peu creux.
Je ne parlerai même pas des numéros de Sterling Gates qui sont à peine utile pour développer le personnage de Boddika. Numéros jamais repris en recueil jusqu’alors (ils datent de l’époque post-Sinestro Corps), il s’agit vraiment de compléter un recueil en manque de matière et dont la suite est déjà dévolue au prochain crossover.

Dans le cas du récit anodin, Nelson fait aussi un travail qui se fait pas se relever la nuit. Loin d’être horrible, ce sont juste des planches de facture standard. Pour le coup, Adrian Syaf est bien plus intéressant, plus moderne dirons-nous. Même si les décors ne sont pas très présents, les cases ne donnent pas cette impression de vide et les personnages sont mis en scène de façon suffisamment variée pour occuper l’œil. Le dessinateur aura son lot de combats avec une belle panoplie de personnages à caser et s’en tire bien. Je me demande si avec un autre encreur, son trait ne pourrait pas gagner à être encore plus fin et donc plus séduisant.

Revolt of the Alpha-Lanterns sonne comme un passage obligé de commande qui ne met en scène les personnages emblématiques de la série que parce que c’est dans le cahier des charges. Autant dire que l’histoire est standard, qu’on peut la raconter très vite et n’est donc pas incontournable, même dans le cadre de War of the Green Lanterns, les Alpha n’ayant pas de rôle particulier dans le crossover.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com : (couverture dure puis souple)

Sur Amazon.fr : (couverture dure puis souple)

1 Message

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0