Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > IDW > Teenage Mutant Ninja Turtles #1-4

Teenage Mutant Ninja Turtles #1-4

mercredi 1er février 2012, par Mathieu Doublet

(IDW / Kevin Eastman & Tom Waltz / Kevin Eastman & Dan Duncan)


Dans un labo scientifique, la jeune April O’Neil se demande si son travail correspond réellement à des volontés de résoudre la faim dans le monde. Elle n’a pas tort, parce que le rat Splinter ainsi que les quatre tortues Rapahel, Donatello, Michaelangelo et Leonardo sont plutôt censées être là pour faire de la biogénétique, voire même tester des super serums ou des armures d’exo-quelettes. Quand des ninjas infiltrent le laboratoire et menacent April restée un peu plus tard que d’habitude, Splinter fait preuve d’une grande intelligence mais n’empêche pas que les tortues et lui soient emportés en compagnie du super-sérum. Une chute plus tard, les voilà en contact avec la potion magique qui va rapidement leur donner une allure humaine et le don de la parole. Seul souci : lors d’une bagarre avec un chat, Raphael a été séparé des autres, il faut donc que ses frères le retrouvent tout en se frittant régulièrement avec Old Hob, un chat qui a aussi subi les effets du serum. En pendant ce temps, un général Krang manoeuvre dans l’ombre pour avoir toutes les armes pour sa guerre ...

Quatre numéros pour réunir les tortues ninja et créer une partie du floklore que nous connaissons, ne serait-ce qu’April O’Neil et Casey Jones qui ont, tous les deux, droit à de nouvelles origines. Tout n’est donc pas établi, les ninjas sont présents mais pas encore bien identifiés et un nouvel ennemi est rapidement apparu, ce sera même le premier adversaire des tortues, avant même qu’elles ne mutent.
Si les tortues adorent la pizza, le terme "Cowabunga" est mis à la poubelle sans plus de manière. Un bon clin d’oeil envers les fans du comics originel puisque le terme a été en réalité créé pour le dessin animé. Comme il l’est dit dans le courrier des lecteurs, si la série TMNT est la propriété de Nickelodeon, le comic-book a une liberté totale vis-à-vis d’un éventuel renouveau animé. Ouf ! Du coup, cette nouvelle version des Tortues Ninjas est intéressante du point de vue de son lectorat : le ton est sombre, "adulte" est-il annoncé, tout en gardant une possibilité pour des enfants de lire la série (enfants disons d’une dizaine d’années). Il y a donc beaucoup d’action mais c’est bien moins saignant que par le passé et concernant le vécu de quelques personnages, certaines situations montrent qu’on n’est clairement pas dans un comic-book pour jeunes (Casey Jones est un adulescent battu par son père).

Si Kevin Eastman est aux commandes du scénario, il réalise aussi le découpage des planches et donnent donc aussi du pinceau. Là-dessus se plaque le travail de Dan Duncan qui propose une version nerveuse des héros et très proche de leur design de départ. Bandeau rouge unique pour tous et heureusement, un ton de vert différent pour chaque tortue, histoire qu’on s’y retrouve plus facilement. J’avoue que le résultat me plait vraiment. Certes il y a peut-être une ou deux cases qui mériteraient d’être retouchées mais le résultat global est très satisfaisant, Duncan réussissant aussi bien à dessiner les créatures mi-animales mi-humaines que les humains 100% pur jus. Le titre en lui-même est dynamique comme il faut avec des grands moments de baston.

Tom Waltz et Kevin Eastman (l’un des deux papas des tortues et patron de Heavy Metal) réussissent donc à donner un bon coup de jeune à la franchise tout en gardant le ton originel, même si nettement moins dépressif. Avec une équipe graphique qui dépote bien, le renouveau de Teenage Mutant Ninja Turtles est pour l’instant une réussite.


Pour acheter ce livre : (qui contiendra les cinq premiers épisodes, le #5 étant un épilogue de ce qui arrive ci-dessus)

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0